Le ministère de l’intérieur présente les derniers chiffres relatifs aux législatives: Trois partis couvrent 100% des circonscriptions

Le ministère de l’intérieur présente les derniers chiffres relatifs aux législatives: Trois partis couvrent 100% des circonscriptions

Le ministère de l’intérieur a précisé que ce nombre de candidatures est provisoire jusqu’a la réception des mandataires qui ont déposé leurs listes de candidatures durant la dernière période réservée à cette fin du récépissé définitif.

C’est dans la nuit de vendredi-samedi que le coup d’envoi de la campagne législative a été donné et se poursuivra jusqu’à la veille du jour du scrutin à minuit, à savoir le 6 du mois prochain. Après la présentation des programmes, les 27 partis politiques en lice ont démarré leur campagne sur le terrain. Il y a des signes qui ne trompent pas, slogans interposés et joutes verbales, les différents partis ont officiellement annoncé la couleur. Aussi bien sur les réseaux sociaux que sur les sites web, la campagne est bien partie pour captiver toute l’attention. Alors que les grands partis mobilisent leur militants, les petits partis, eux, tentent tant bien que mal de faire entendre leurs voix. Chacun entame la campagne selon ses moyens. Les derniers chiffres du ministère de l’intérieur dévoilent en détail les listes et la couverture du territoire par chaque parti.

   

Des chiffres à retenir

A moins de deux semaines de la date fatidique, les derniers chiffres du ministère de l’intérieur révèlent que 1.410 listes de candidatures ont été déposées. Ces chiffres dévoilent aussi le nombre total de candidats et de candidates qui n’est pas moins de 6.992 candidats.

4.742 candidat(e)s se disputeront ces élections, pour les 92 circonscriptions locales, soit 15 listes par circonscription et 1.385 listes de candidatures au total. C’est le bilan des données des candidatures à la course au Parlement.

La concurrence s’annonce rude

Trois partis ont présenté 92 listes, soit une couverture de 100% du territoire national. Il s’agit du parti de l’Istiqlal (PI), du Parti de la justice et du développement (PJD) et du Parti authenticité et modernité (PAM). Ils sont suivis par l’Union socialiste des forces populaires avec 91 listes, soit 98,9%, le Parti du progrès et du socialisme (PPS) et l’Alliance des partis de la Fédération de la gauche avec 90 listes chacun, c’est-à-dire 97,8% de l’ensemble des circonscriptions. Le Rassemblement national des indépendants (RNI) a déposé 84 listes, soit 91,3% des circonscriptions, le Mouvement Populaire 78 listes et l’Union Constitutionnelle 72 listes (78,3%). Quant au Front des forces démocratiques (FFD), il couvre 79% des circonscriptions, soit 69 listes. Ce scrutin est également marqué par deux listes des Sans appartenance politique (SAP) qui couvrent 2,2% du territoire. 

Les chiffres préliminaires présentés par le ministère de l’intérieur sont provisoires et ont été enregistrés directement après la fin de la période consacrée au dépôt des candidatures. Le ministère de l’intérieur a précisé à ce titre que le nombre de candidatures est provisoire jusqu’a la réception des mandataires qui ont déposé leurs listes de candidatures durant la dernière période réservée à cette fin du récépissé définitif. Le destin de ces candidats sera scellé par les 16 millions d’électeurs inscrits qui seront appelés aux urnes le 7 octobre. Ils auront l’embarras du choix de voter pour le candidat ou la formation politique qui représente le mieux leurs aspirations.

Leïla Ouchagour

(Journaliste stagiaire)

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *