Le PAM préside 205 communes

Le PAM préside 205 communes

Le ministère de l’intérieur dévoile le podium des élections des bureaux des conseils communaux. C’est le Parti authenticité et modernité (PAM) qui arrive en tête selon les résultats partiels. Le PAM a, en effet, remporté la présidence de 205 conseils communaux, soit 24,12%.

La première journée des élections avait permis, selon les responsables du ministère de l’intérieur, de connaître les présidents et membres de bureaux  de 850 communes sur un total estimé à 1.503 collectivités. Si les élections de bureaux doivent se poursuivre jusqu’à aujourd’hui (jeudi), le département de Mohamed Hassad affirme que le scrutin se déroule «dans de bonnes conditions». Encadré par la nouvelle loi organique relative aux communes, le scrutin a connu la mise en œuvre de la procédure du vote public pour l’élection des présidents des bureaux des conseils communaux.

Il s’agit d’une première selon l’Intérieur. Alors que le PAM (opposition) s’empare de la pole position dans le classement provisoire, c’est un parti de la majorité, en l’occurrence le Rassemblement national des indépendants (RNI), qui arrive à la deuxième position avec 136 présidences (16%). La troisième place est revenue au parti de l’Istiqlal (PI) avec 131 présidences, soit 15,41% du total.

De son côté, le Parti de la justice et du développement (PJD), chef de file de la majorité gouvernementale, n’arrive qu’à la quatrième position selon les statistiques provisoires fournies par le ministère de l’intérieur. Concrètement, le parti de la lampe a obtenu durant le premier jour du scrutin quelque 98 présidences, soit 11,53% des 850 communes concernées par les élections durant le premier jour. La cinquième place revient au Mouvement populaire (MP) avec 89 présidences alors que la gauche représentée par l’Union socialiste des forces populaires (USFP) et le Parti du progrès et du socialisme (PPS) arrivent respectivement à la sixième et septième places. L’USFP a obtenu 82 présidences. Quant au PPS, il en a glané 42.

L’Union constitutionnelle (UC) a obtenu à l’issue de la première journée du scrutin 31 présidences alors que le Mouvement démocratique et social (MDS) en a remporté 10. L’Intérieur annonce enfin que les 26 présidences restantes sont partagées entre 12 partis politiques et des Sans appartenance politique (SAP). Ce classement est cependant chamboulé dans les grandes agglomérations.

Le PJD qui arrive quatrième dans les 850 petites et moyennes communes se trouve catapulté à la première place dans les collectivités de plus de 100.000 habitants. Ce sont 30 communes de cette taille sur un total de 36 au Maroc qui ont élu leurs instances lundi dernier.

Sur 30 communes, le parti de la lampe a remporté la présidence dans plus de la moitié, soit 17 conseils communaux. Il est suivi de son allié au gouvernement, le MP, qui préside 5 conseils communaux.

Le PAM est arrivé à la troisième place après avoir obtenu la présidence dans 3 conseils communaux. Enfin, le PI, le RNI, l’UC et l’USFP ont obtenu, chacun, la présidence d’un conseil communal. A noter qu’un élu SAP a également réussi à gagner la présidence dans une commune de plus de 100.000 habitants. Par ailleurs, les élections se sont poursuivies pour la deuxième journée consécutive dans plusieurs villes du Royaume.

Ainsi, les nouveaux maires de Rabat et Meknès sont connus. Ils appartiennent tous les deux au PJD. Il s’agit notamment de Abdellah Bouano, nouveau maire de Meknès, et Mohamed Seddiki, élu président du Conseil communal de Rabat.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *