Le PJD compte énormément sur sa jeunesse pour les prochaines élections

Le PJD compte énormément sur sa jeunesse pour les prochaines élections

Une 12ème campagne nationale initiée par la JJD au profit des jeunes pour s’inscrire sur les listes électorales est qualifiée de réussie, oui. Mais qu’est-ce qui viendra après ?

Un questionnement logique posé, samedi à Bouznika, par la jeunesse de la justice et du développement (JJD) lors de la session ordinaire de son comité central dédiée à Feu Abdellah Baha. Un événement tenu le week-end sous le signe: «La participation des jeunes, une garantie pour la poursuite de l’édification démocratique».

Eu égard à ce thème et ladite campagne couronnée par des résultats importants en communication avec les jeunes conscients de leur situation et des grands défis de leur pays, la JJD estime avoir un rôle à jouer lors de la période suivant l’inscription sur les listes électorales. «Nous espérons que cette session contribuera à la réforme». Selon lui, «c’est également une occasion pour se remémorer les vertus d’Abdellah Baha qui règnent toujours dans notre rang», a enchaîné le secrétaire général de la JJD, relais du PJD, dirigé par Abdelilah Benkirane. Les autres séances du comité central étant à huis clos.  

Tout comme le SG du PJD qui critique souvent les médias, le numéro un de la JJD s’est exprimé sur le même souci. «Vous  avez certes évoqué les allégations faites par la presse lors de la campagne au cours de laquelle la réalité était toute autre. Vous avez eu une bonne interaction avec les jeunes», a dit Khalid El Boukarai à ses pairs.

A propos de cette campagne, le SG a transmis le satisfecit du secrétariat général du PJD. «Vous avez réalisé ce qu’on espérait de vous», a-t-il ajouté en expliquant, sans donner de chiffres, que le nombre prévu de jeunes inscrits sur les listes électorales a été atteint, voire légèrement dépassé. «Maintenant ce qui importe, ce sont les élections», a-t-il enthousiasmé.   
Aux yeux de son SG, la JJD est particulière. «Et ce n’est pas prétentieux», a enchaîné le SG de cette jeunesse qui estime que les citoyens connaissent bien le PJD. Aussi, la JJD n’a subi, selon Khalid El Boukarai, aucune scission. «Preuve en est la présence de la jeunesse de Laâyoune entre autres parmi nous aujourd’hui», s’est-il félicité.

La session ordinaire du comité central de la JJD était également l’occasion pour son numéro un de s’exprimer sur le départ d’aucuns membres. «Les portes du PJD et de la JJD sont ouvertes pour l’accès et le départ. Nous n’obligeons personne à demeurer dans nos rangs.

Nos principes et frères n’ont aucun prix et à celui qui a des intentions pareilles à celles d’autres organisations partisanes, nous disons salut», a-t-il martelé. Des propos qui ont suscité les applaudissements de la salle. «Celui qui s’affilie à notre formation est censé fournir des efforts pour l’amour du bon Dieu et sans demander de contrepartie», a-t-il recommandé en conseillant à la JJD de rejeter toute adhésion pour une intention quelconque à l’instar de l’obtention de postes budgétaires. Le tout en donnant l’exemple du défunt Baha.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *