Le Réseau des partis démocratiques d’Afrique du Nord réuni à Tanger

Le Réseau des partis démocratiques d’Afrique du Nord réuni à Tanger

Appel à faire participer les jeunes et les femmes dans les prochains rendez-vous

Parmi les objectifs de ce réseau, figure celui de garantir l’unité nationale et l’intégrité territoriale et le refus de la division, du morcellement et de la fragmentation du territoire.

Les liens géographiques, historiques et civilisationnels entre les pays d’Afrique du Nord imposent la coopération économique, politique, culturelle et régionale. C’est dans ce contexte que s’est déroulée, les 23 et 24 février, à Tanger, une rencontre de concertation, à laquelle ont pris part 17 partis politiques du Maroc, d’Algérie, de Tunisie, d’Égypte, de Mauritanie et de Libye. «Nous sommes invités, en tant que partis démocratiques et modernes, à étudier et rechercher les méthodes optimales pour promouvoir l’excellence dans toutes ses dimensions, géopolitique, socio-économique, culturelle, et ses choix souverains», a indiqué le secrétaire général du Parti authenticité et modernité (PAM), Hakim Benchemass, lors de l’ouverture de cet événement.

Organisée à l’initiative du PAM, cette rencontre de concertation vient après la création, à la mi-avril 2018, du Réseau des partis démocratiques d’Afrique du Nord à Monastir en Tunisie. Parmi les objectifs de ce réseau, figure celui de garantir, selon M. Benchemass, l’unité nationale et l’intégrité territoriale et le refus de la division, du morcellement et de la fragmentation du territoire. Il s’agit aussi de «protéger nos pays et nos sociétés des risques de désintégration des tissus économiques, sociaux et politiques qu’ils ont construits avec d’énormes efforts et sacrifices», a souligné M. Benchemass.

L’intervenant a appelé toutes les formations politiques présentes à se pencher sur la situation actuelle et l’avenir en Libye. M. Benchemass a mis en relief, dans ce même contexte, le rôle que pourraient jouer les partis pour aider les peuples à réaliser leurs ambitions, à résoudre et surmonter les conflits et transcender les erreurs du passé. «Tout le monde est conscient du coût excessif que nous devons payer en raison de cet éloignement et que les ennemis de notre région veulent faire perdurer cette situation», a dit M. Benchemass.

Les participants ont convenu de la nécessité de faire participer les jeunes et les femmes ainsi que les différents acteurs des membres du réseau dans les prochains rendez-vous et dans l’élaboration des plans d’action de cette instance. Ils ont annoncé la tenue de la prochaine rencontre de concertation en Libye dont la date sera bientôt fixée.

Créé à l’initiative du Mouvement Machrou Tounes (Tunisie), le réseau – qui avait attiré au moment de son lancement onze partis, a réussi à réunir jusqu’à présent 17 partis, dont le PAM, l’Union socialiste des forces populaires, le Parti du progrès et du socialisme (PPS)  et le Front des forces démocratiques (FFD), Talaie El Hourriyet, le Front El Moustakbal et le Rassemblement pour la culture et la démocratie (Algérie), Haraket El Moustakbal, le Parti Libya Al-Omma et le Parti de la coalition républicaine (Libye) et le Rassemblement pour la Mauritanie.

«La création du Réseau des partis démocratiques d’Afrique du Nord est un projet ambitieux permettant aux peuples de se lever et de faire entendre leurs voix», a affirmé Khalid Naciri, membre du bureau politique du PPS.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *