Le RNI table sur la proximité et la franchise pour mieux servir le citoyen

Le RNI table sur la proximité et la franchise  pour mieux servir le citoyen

Il a tenu son congrès régional à Laâyoune

Le Rassemblement national des indépendants (RNI) a tenu, samedi à Laâyoune, son congrès régional en présence d’un nombre important de militants venus de toutes les provinces de la région de Laâyoune-Sakia El Hamra.

Le RNI continue sa mobilisation tous azimuts autour de son nouveau projet sociétal moderniste tourné vers le développement socio-économique dans toutes les régions du Royaume. Cette fois le parti de la colombe  s’est adressé aux habitants de la ville de Laâyoune, chef-lieu des provinces du Sud, pour échanger les points de vue, et impliquer les militants locaux dans la réflexion sur le projet ambitieux du RNI et les solutions adéquates aux problématiques prioritaires qu’affrontent les citoyens marocains de Tanger à Lagouira.

Dans une allocution prononcée lors de la séance d’ouverture de ce congrès, le président du parti, Aziz Akhannouch, a souligné que «le Maroc a besoin aujourd’hui de toutes ses forces vives, compétences et talents, pour élaborer un nouveau modèle de développement conformément aux orientations royales. Le défi du parti est de rétablir la confiance des citoyens dans la vraie politique, qui signifie plus de travail et de diligence de la part des politiciens pour trouver les solutions efficaces et adéquates aux contraintes qu’affronte le citoyen, et qui réclame un emploi propice, un enseignement à la hauteur, et de bonnes prestations sanitaires, et qui sont aujourd’hui les priorités du parti qui dispose d’une approche novatrice, qui va plaidoyer pour réformer ces secteurs».

Par l’occasion, M. Akhannouch a mis l’accent sur les objectifs du parti, qui veut être au service du citoyen et de la patrie, pour garantir une vie décente à chaque Marocain et Marocaine, à travers la création d’opportunités d’emploi, la réduction des disparités entre les régions, et ce moyennant plus de travail et de sérieux, le respect des engagements, l’écoute des préoccupations et attentes des citoyens à travers plus de proximité avec eux. 

Pour le président du RNI, «cette rencontre à Laâyoune vient pour recueillir les avis et attentes des citoyens par rapport à la démarche à adopter pour résoudre leurs problèmes relatifs à la crise de l’école marocaine et le chômage dont la lutte exige l’encouragement de l’investissement privé et l’entrepreneuriat, ainsi que ceux liés au secteur de la santé qui souffre d’un manque de qualité et de bonne gouvernance, et ce pour démocratiser  l’accès aux soins». Dans ce sens, le RNI propose l’instauration d’un quota pour les étudiants de chaque région en vue d’accéder à la faculté de médecine s’y trouvant, à condition de s’y exercer pour un certain temps après l’obtention du diplôme.

Et d’ajouter que «les provinces du sud du Royaume auront un avenir prometteur et vont bénéficier de grands projets structurants programmés dans le cadre du nouveau modèle de développement lancé par Sa Majesté depuis la ville de Laâyoune».

 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *