Le Souverain rappelle les politiciens à l’ordre

Le Souverain rappelle les politiciens à l’ordre

Très attendu, le discours royal marquant l’ouverture de la nouvelle session parlementaire était porteur de plusieurs messages importants. Des messages qui s’adressaient notamment aux partis politiques, aux élus et aux politiciens d’une manière générale.

Alors que certains responsables politiques ne cessent de faire la Une des journaux et magazines par leurs bourdes répétées, Sa Majesté le Roi Mohammed VI a appelé à recentrer et concentrer les efforts sur les projets politiques et la confiance des citoyens, en insistant sur l’importance du sentiment de fierté d’appartenance au Maroc et l’amour de la patrie. «Le Maroc a atteint aujourd’hui, grâce à Dieu, un niveau remarquable dans la marche vers le progrès.

Désormais, la vision est claire, les institutions sont fortes de leurs compétences respectives dans le cadre de l’Etat de droit. C’est un motif de fierté pour nous tous. Les Marocains, où qu’ils soient, individuellement et collectivement, sont tous en droit d’être fiers de leur appartenance à cette patrie qui est la nôtre. Comme Marocain, le sentiment qui m’est le plus cher dans la vie, c’est celui d’être fier de ma marocanité. Il vous appartient, à vous aussi, d’exprimer votre fierté patriotique.

Vous devez l’illustrer concrètement chaque jour et à chaque instant, dans votre travail, dans vos relations, dans vos discours, dans vos foyers et dans l’exercice de vos responsabilités», a dit Sa Majesté le Roi. Le discours a envoyé, en outre, des messages très clairs aux politiques. «Je m’adresse à vous, Mesdames et Messieurs les politiciens, pour dire : vous êtes responsables d’abord et avant tout de la préservation, voire du renforcement de cette fierté.

Il vous appartient, pour ce faire, de consolider la confiance du citoyen dans les institutions administratives et les institutions élues, et ce, en étayant leur crédibilité et leur efficacité, de sorte que le citoyen sente qu’elles sont effectivement à son service», a ajouté le Souverain qui est revenu également sur le discours politique faisant savoir que «le discours politique commande la sincérité à l’égard du citoyen, l’objectivité dans l’analyse ainsi que le respect entre tous les acteurs concernés, de sorte qu’ils soient tous au service de la patrie et non des protagonistes politiques, divisés par leurs intérêts étriqués». Sa Majesté le Roi a ajouté que «l’observateur de la scène politique nationale en général, et parlementaire en particulier, constate que le discours politique ne se hisse pas toujours au niveau des aspirations du citoyen, précisément parce qu’il est fortement arrimé à des calculs partisans ou politiciens».

Quant à la pratique de la chose politique, le Souverain a affirmé «qu’elle devrait reposer, en particulier, sur la quête permanente de la proximité interactive avec le citoyen. Elle induit aussi la nécessité de s’astreindre aux lois et aux règles de déontologie, contrairement aux agissements et aux comportements de certains élus, qui sont préjudiciables à eux-mêmes, à leurs partis respectifs et à leur patrie, ainsi qu’à l’action politique, dans le sens noble du terme».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *