Les candidats de la FGD s’engagent à renoncer à leurs salaires de parlementaires

Les candidats de la FGD s’engagent à renoncer à leurs salaires de parlementaires

Alors que la campagne électorale bat son plein, les candidats de la Fédération de gauche démocratique (FGD) s’engagent à renoncer à leurs salaires de parlementaires en cas de victoire dans les prochaines élections législatives prévues le 7 octobre prochain.

Ces derniers affirment qu’ils vont reverser leurs salaires ainsi que toutes leurs indemnités en tant que membres du Parlement à leurs villes respectives ainsi que les associations de la société civile. Dans ce sens, les candidats de la FGD ont fait circuler sur le Web depuis hier, mardi, des engagements signés et légalisés auprès des autorités. A noter que la Fédération regroupe trois partis politiques, à savoir le PSU (Parti socialiste unifié), le CNI (Congrès national ittihadi) ainsi que le PADS (Parti de l’avant-garde démocratique et socialiste). Cette alliance qui existe depuis 2007 n’est jamais parvenue à obtenir un siège au Parlement. Pour le prochain scrutin, la FGD couvrira pour la première fois de son histoire 98% des circonscriptions électorales.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *