Les messages phares du RNI à Nador

Les messages phares du RNI à Nador

Nouvel An amazigh, grogne des commerçants, obscurantisme, élection du maire de Mohammédia…

Les femmes et les hommes du RNI n’accepteraient ni la mollesse ni l’opportunisme basés sur l’instrumentalisation de la question de l’amazigh, de quelque manière que ce soit au service de l’agenda d’une partie ou d’une autre.

Fortement symbolique, la dernière réunion du Bureau politique du parti du Rassemblement national des indépendants a été porteuse de plusieurs messages. Cette réunion tenue à Nador est symbolique parce qu’elle coïncide avec la célébration du Nouvel An amazigh. Il faut dire que la formation dirigée par Aziz Akhannouch avait pris le choix d’organiser des rencontres et des réunions périodiques dans différentes régions du Royaume. En effet, cette décision traduit la conviction du RNI de l’importance du rôle de la régionalisation dans la gestion des affaires du parti ainsi que le choix de s’ouvrir aux préoccupations de la société sur la base d’une politique de proximité.

Dans les détails, les membres du Bureau politique ont évoqué au début de la réunion le douloureux incident terroriste qui a récemment secoué la région d’Imlil, dans la province d’Al-Haouz. Les membres du Bureau politique ont ainsi réitéré leur rejet absolu du terrorisme tout en dénonçant toutes les formes de violence et en expliquant leur attachement à la culture marocaine fondée sur la tolérance et le dialogue. Ils ont appelé à la mobilisation générale pour faire face au phénomène du terrorisme qui menace l’humanité tout entière tout en se félicitant de l’efficacité et de la performance de toutes les forces de sécurité qui protègent la vie et les biens des citoyens, poursuivant sans relâche les groupes terroristes pour les traduire devant la justice. Ils ont également réitéré la position ferme du parti sur la question amazighe, soulignant que les femmes et les hommes du RNI n’accepteraient ni la mollesse ni l’opportunisme basés sur l’instrumentalisation de cette question, de quelque manière que ce soit au service de l’agenda d’une partie ou d’une autre.

«Dans ce contexte, le Bureau politique s’est félicité de l’initiative parlementaire consistant à présenter une pétition au chef de gouvernement en vue de faire du Nouvel An amazigh une fête nationale et un jour férié», apprend-on auprès du Bureau politique. Ce dernier a également évoqué les difficultés rencontrées par les commerçants. Sur ce plan, le RNI estime que «ces problèmes sont le résultat d’une série de mesures adoptées par le gouvernement précédent dans la loi de Finances 2014, dans lesquelles les pouvoirs de contrôle des agents des douanes ont été étendus aux autoroutes plutôt qu’aux frontières, comme cela était pratiqué auparavant. La série de mesures visant cette catégorie s’est poursuivie avec les procédures approuvées par le gouvernement dans la loi de Finances de 2018, à savoir l’adoption de la facturation électronique».

«Compte tenu de l’impact négatif direct de ces mesures, qui ont été imposées sans consultation préalable des commerçants, le Bureau politique invite le gouvernement à apporter d’urgence les modifications nécessaires au code des impôts et au code des douanes afin de remédier à cette situation», a fait savoir la même source ajoutant que «de nouvelles consultations devraient ensuite être lancées avec les parties concernées, dans un climat de respect et d’ouverture, et proposer des alternatives économiques efficaces servant les intérêts de l’économie nationale et des commerçants grâce à l’adoption de véritables réformes satisfaisant toutes les parties, débouchant notamment sur un cadre juridique permettant de mettre fin à ce problème».

Par ailleurs, le Bureau politique condamne les graves dérapages qui ont marqué l’élection du maire de Mohammédia tout en exprimant sa pleine solidarité avec le frère de Mohammed Al Atwani, victime de violences et agressé physiquement par des éléments afin de l’empêcher d’entrer dans la salle. Le Bureau politique a fermement condamné le processus de la mobilisation de groupes de citoyens pour les impliquer dans ce genre de comportement nuisible au processus politique. Le Bureau politique profite de l’occasion pour remettre sur le devant de la scène la question de la démocratie représentative et au vote démocratique comme expression civile responsable et transparente au lieu d’utiliser la violence et la politique du fait accompli.

Dans un autre registre, les membres du Bureau politique se sont félicités de la volonté de l’Association marocaine du secours civil de rejoindre le parti du Rassemblement national des indépendants en tant qu’organe parallèle chargé de promouvoir les valeurs du volontariat parmi les membres de la société, ainsi que la création de l’Instance nationale des commerçants indépendants en tant qu’organisation chargée d’adopter les questions des commerçants en général et le développement d’une vision qui sera présentée aux structures du parti pour défendre les droits équitables de cette catégorie importante au sein de la société. A noter que conformément à l’article 34 du statut du Parti, le Bureau politique annonce la convocation du conseil national le 27 janvier à Rabat. Enfin, le Bureau politique a salué les efforts consentis par les responsables régionaux du parti pour garantir la réussite des événements du parti dans la région de l’Oriental.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *