Les recommandations de l’IER dans le programme électoral du PAM

Les recommandations de l’IER dans  le programme électoral du PAM

La direction du parti a rencontré le bureau exécutif du Forum marocain vérité et justice

Pour Mustapha Manouzi, la rencontre avec la direction du PAM «est une occasion pour institutionnaliser le dialogue avec les différentes instances politiques et participer dans la mise en œuvre de ce qui reste encore des recom-mandations de l’Instance équité et réconciliation».

Le programme électoral du Parti authenticité et modernité commence à prendre forme. Dans ce sens, le PAM s’engage à intégrer les recommandations de l’Instance équité et réconciliation (IER) dans son prochain programme électoral pour les élections législatives prévues le 7 octobre prochain. L’annonce a été faite au cours d’une réunion tenue au siège du parti en présence de plusieurs responsables, notamment le secrétaire général, Ilays Omari, avec la participation des membres du bureau exécutif du Forum marocain vérité et justice avec à leur tête Mustapha Manouzi, secrétaire général du Forum.

Plus loin encore, les deux parties ont convenu au cours de la même rencontre d’organiser des manifestations nationales et régionales pour la mise en œuvre de cet engagement.

Pour Mustapha Manouzi, la rencontre avec la direction du PAM «est une occasion pour institutionnaliser le dialogue avec les différentes instances politiques et participer dans la mise en œuvre de ce qui reste encore des recommandations de l’Instance équité et réconciliation». Il faut préciser qu’au cours de la réunion, le bureau exécutif du forum a présenté son mémorandum pour l’intégration des recommandations de l’IER dans le programme électoral. De son côté, le secrétaire général du PAM a affirmé qu’il existe aujourd’hui «un véritable défi collectif pour la concrétisation des engagements et recommandations issues de l’IER. Ces dernières n’ont pas été rendues effectives en l’absence du courage nécessaire», a-t-il fait savoir ajoutant que le parti veillera à l’intégration du contenu du mémorandum du Forum marocain vérité et justice dans son programme électoral.

Pour rappel, l’instance équité et réconciliation (IER) a été créée le 7 janvier 2004. Au cours des travaux menés par l’Instance et qui ont duré 23 mois, il a été question d’examiner une période de 43 ans, qui s’étend du début de l’indépendance du pays en 1956 à 1999.
Le travail de recherche de l’IER a porté sur les graves violations des droits de l’Homme ayant eu lieu durant la période précitée et qui ont englobé la disparition forcée, la détention arbitraire, la torture, les violences sexuelles, les atteintes au droit de la vie du fait notamment de l’usage disproportionné de la force et de l’exil forcé.
A la fin de ses investigations, l’IER qui comptait parmi ses membres des militants des droits de l’Homme et d’anciennes victimes des années de plomb, a rendu un rapport contenant de nombreuses recommandations. Elle a notamment préconisé l’extension de la couverture médicale obligatoire à toutes les victimes identifiées par l’IER et leurs ayants droit, la prise en charge immédiate et personnalisée des victimes souffrant de séquelles graves et chroniques ainsi que la création d’un dispositif permanent d’orientation et d’assistance médicale des victimes de la violence et de la maltraitance.
Il faut dire que les autorités publiques ont déjà parcouru du chemin dans la mise en œuvre des recommandations de l’Instance dirigée par feu Driss Benzekri. Il a été procédé dans ce sens au traitement de milliers de dossiers de couverture médicale, l’établissement de la liste des bénéficiaires dans le domaine de l’intégration sociale, ainsi que la détermination des cas concernés par la régularisation des situations administrative et financière.
Il a également été question, entre autres, d’un programme de réparation des préjudices collectifs des régions qui ont connu des violations graves des droits de l’Homme et qui ont été marginalisées du fait d’avoir abrité des centres de détention secrets ou victimes d’une présomption de sanction collective liée au déroulement de certains événements violents.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *