L’INFDH porte désormais le nom de Feu Driss Benzekri

L’INFDH porte désormais le nom de Feu Driss Benzekri

L’événement a coïncidé avec le 10e anniversaire de la disparition de l’ancien président de l’IER

L’Institut national de formation aux droits de l’Homme (INFDH), basé à Rabat, a été baptisé du nom de feu Driss Benzekri, ancien président du Conseil consultatif des droits de l’Homme (CCDH) et de l’Instance équité et réconciliation (IER), en reconnaissance du parcours et de l’action de ce militant.

La cérémonie de dévoilement de la plaque commémorative a eu lieu, mercredi dernier, à l’occasion du dixième anniversaire de la disparition de feu Driss Benzekri, en présence notamment du président du Conseil national des droits de l’Homme (CNDH), Driss El Yazami, et d’un parterre de personnalités du monde politique, académique et associatif, ainsi que de représentants du corps diplomatique et d’organisations internationales accréditées au Maroc et de proches et amis du défunt. «Les droits de l’Homme ont besoin pour être effectifs de gens compétents qui croient, portent des valeurs, savent passer les messages et communiquer avec les diverses couches de la population, les parlementaires et les acteurs politiques et les partenaires internationaux au Maroc», a indiqué M. El Yazami, se disant convaincu que l’INFDH Driss Benzekri contribuera à l’émergence d’une nouvelle génération d’acteurs des droits de l’Homme.

Membre fondateur du Forum marocain pour la vérité et la justice (FMVJ), puis secrétaire général du CCDH, feu Driss Benzekri avait été nommé par SM le Roi Mohammed VI président de l’Instance équité et réconciliation (IER), chargée de faire la lumière sur les violations des droits de l’Homme perpétrées entre 1956 et 1999. Créé par le CNDH en 2015, l’INFDH est né de la prise de conscience des besoins des différents acteurs en matière de renforcement de leurs capacités en droits humains.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *