Listes électorales: Un demi-million de demandes d’inscription et de transfert d’inscription

Listes électorales: Un demi-million de demandes d’inscription  et de transfert d’inscription

Les chiffres des demandes d’inscription sur les listes électorales générales viennent de tomber. Selon le ministère de l’intérieur, environ un demi-million de demandes d’inscription et de transfert d’inscription sur les listes électorales générales ont été déposées jusqu’à lundi.

A rappeler que le nombre d’inscrits sur les listes électorales atteint près de 15 millions. Pour l’heure, l’opération s’est étalée sur une période de plus de deux semaines, le département de l’intérieur avait fixé le 8 août comme dernier délai pour remplir son devoir citoyen et s’inscrire sur les listes électorales générales. Cette opération était l’occasion pour les citoyens et les citoyennes, non encore inscrits et remplissant les conditions légales, de présenter leurs demandes d’inscription.

18% seulement des inscrits en ligne

Sur l’ensemble des inscriptions, 18% uniquement se sont inscrits via le site web www.listeelectorales.ma. Le reste des inscriptions étant directement déposé auprès des bureaux concernés au niveau des communes et des circonscriptions du Royaume. De même, les inscriptions dans le milieu rural ont enregistré une baisse de 5% par rapport aux données comptabilisées jusqu’à fin mars 2016. Concernant la participation des jeunes, un bond de 60% est réalisé contre 29% lors des précédentes élections. Quant à la participation des femmes, un long chemin reste à parcourir malgré les appels faits à sa participation lors des débats publics.
Quand bien même, cette partie importante du corps électoral semble enregistrer une  hausse de 2% par rapport aux chiffres enregistrés à fin mars 2016, autrement dit  45% des inscrites, un chiffre loin de la parité attendue à ce niveau. S’agissant du taux des hommes inscrits sur les listes générales, il est de 53%. Selon la même source, les commissions administratives et les commissions administratives auxiliaires ont entamé des réunions présidées par les magistrats à l’échelle des communes et circonscriptions du Royaume dans l’objectif d’étudier les demandes d’inscriptions et le transfert d’inscription déposés.
Corpus législatif encore à parfaire

Quelques semaines avant le démarrage des campagnes électorales, certains textes relatifs aux élections ne sont pas encore entrés en vigueur.
Pour rappel, le corpus législatif relatif aux élections est en plein mise à jour. Ainsi,  quatre projets de loi sont en cours d’élaboration. En outre, la loi n°02.16 du 5 juillet 2016 avait fixé les détails du déroulement des inscriptions sur les listes électorales générales. Ceci découle de la mise en œuvre d’une plate-forme législative. Ainsi les modifications à ce niveau ont porté sur plusieurs aspects dont la représentation féminine aux élections, la contribution de l’Etat au financement des campagnes électorales  et le plafond des dépenses engagées par les candidats.
Pour la participation féminine aux élections, un projet de décret prévoit de quintupler  le montant de la dotation au cas où, à l’issue des élections, une femme remporte un siège.

Leila Ouchagour
(Journaliste stagiaire)

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *