L’organisation féminine du PAM voit le jour

L’organisation féminine du PAM voit le jour

Le Parti Authenticité et Modernité (PAM) a tenu, samedi 8 mars à Rabat, le congrès national constitutif de l'organisation des femmes du parti sous le signe "L'égalité pour la dignité et la citoyenneté".



Intervenant à cette occasion devant plusieurs militants du parti et invités du congrès, le secrétaire général du PAM, Mustapha Bakkoury a souligné que la tenue de ce congrès constitutif coïncide avec la célébration de la journée internationale de la femme et intervient dans le sillage d'une étape historique que traverse le Royaume, avec en toile de fond la nécessité de mettre en exergue les importants acquis cumulés par le Maroc en matière de consolidation des droits de la femme et de consécration de son égalité et de sa dignité.



M. Bakkoury a également a indiqué que l'organisation des femmes du PAM s'assigne pour objectif de doter le parti d'une véritable structure pour l'encadrement des femmes et la poursuite de la défense de leurs droits, précisant que cette structure constitue également un mécanisme de concertation et de coordination avec les autres composantes du mouvement féministe, ainsi qu'une instance pour l'évaluation permanente de la réalité de la situation de la femme marocaine et des étapes franchies par le Royaume sur la voie de la protection de ses droits.

De son côté, la présidente du congrès, Milouda Hazeb que la création de l'organisation des femmes du PAM représente un mécanisme pour l'évaluation du travail réalisé par la société civile et les départements gouvernementaux pour la promotion des conditions de la femme. 

Elle a ajouté que le PAM a été le premier à instituer le principe d'équité au sein de ses structures internes, rappelant que le parti a, tout au long de son histoire, présenté des candidatures de femmes pour occuper des postes de responsabilité au sein des conseils préfectoraux et communaux, et de son groupe parlementaire, ce qui constitue une mise en œuvre effective de l'esprit de la Constitution.

Pour sa part, la présidente de la commission préparatoire du congrès, Rajaa El Azami, a mis en relief le rôle joué par le parti pour la promotion de la condition de la femme à la lumière des importants acquis garantis par la nouvelle Loi fondamentale du Royaume. 

Elle a, en outre, insisté sur le fait qu'on ne peut parler d'une société moderniste sans une participation effective de la femme, qui demeure victime de la marginalisation et dont les droits sont bafoués, soulignant l'impératif de "contrer toute pensée visant l'exclusion des femmes, l'atteinte à leur statut socio-économique et à leurs droits ou la restriction de leurs droits constitutionnels".

 Les travaux de ce congrès, qui se poursuivent dimanche à Bouznika, ont été marqués par la présence des représentants de plusieurs partis politiques, d'organisations syndicales et de la société civile, de délégations arabes et étrangères et de militants du PAM venus des différentes régions du Royaume.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *