Lutte antiterroriste et émigration clandestine : Le ministre de l’intérieur espagnol au Maroc aujourd’hui

Lutte antiterroriste et émigration clandestine : Le ministre de l’intérieur espagnol au Maroc aujourd’hui

Le ministre espagnol de l’intérieur, Juan Ignacio Zoido, effectue ce mardi une visite au Maroc durant laquelle il aura des entretiens avec son homologue marocain, Abde-louafi Laftit. Selon un communiqué du ministère espagnol de l’intérieur, ce déplacement sera marqué par «un échange au plus haut niveau au sujet de l’enquête sur les atten-tats commis dernièrement en Cata-logne, dans laquelle le Maroc colla-bore étroitement avec les forces de sécurité espagnoles». Cité dans le communiqué, M. Zoido souligne que «la coopération avec le Maroc en matière de lutte contre le terrorisme est loyale et excellente, outre le fait qu’elle est nécessaire». Cette visite, poursuit la même source, «est une illustration de plus des excellentes relations entre l’Espagne et le Maroc en matière sécuritaire, notamment dans le domaine de la lutte antiter-roriste, ainsi que dans ceux relatifs à la lutte contre le crime organisé et le trafic d’êtres humains».

Par ailleurs, le ministère espagnol de l’intérieur rappelle que plusieurs opérations conjointes entre les forces de sécu-rité marocaines et espagnoles ont été menées depuis que l’Espagne a relevé, en juin 2015, à 4 son niveau d’alerte antiterroriste. Plus de 175 personnes aux profils violents et radicaux ont été interpellées lors de ces opérations. Ainsi, la visite du ministre de l’intérieur espagnol aura une dimension sécuritaire. Le déplacement du responsable inter-vient quelques jours après l’attentat meurtrier à Barcelone ayant coûté la vie à une quinzaine de morts. Les responsables des deux côtés doivent dans ce sens évoquer le renforce-ment de la coopération dans le domaine sécuritaire principalement la lutte antiterroriste. L’émigration clandestine est également un dossier qui intéresse les deux pays surtout après la multiplication des tentatives de migrants ces derniers jours afin de forcer les postes frontaliers entre les deux Royaumes.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *