M. El Othmani : «L’architecture gouvernementale prête cette fin de semaine»

M. El Othmani : «L’architecture gouvernementale prête cette fin de semaine»

Le chef de gouvernement désigné a démenti les informations sur les listes des ministres potentiels

Dernière ligne droite avant l’annonce officielle de la composition du prochain gouvernement. Saâd Eddine El Othmani a affirmé que l’architecture gouvernementale sera fin prête ce week-end. Le chef de gouvernement désigné s’exprimait devant les médias à la sortie de la réunion du secrétariat général du Parti de la justice et du développement (PJD) tenue mercredi dernier dans la soirée au siège du parti à Rabat. «J’ai informé le secrétariat général du PJD des derniers développements concernant la formation du gouvernement», a-t-il déclaré ajoutant que «les débats se sont déroulés dans un climat très positif».

Le président du conseil national du parti de la lampe a profité de l’occasion pour démentir toutes les informations sur les listes des candidats potentiels au prochain gouvernement. «Toutes les informations relayées par la presse sur les noms de candidats à des portefeuilles ministériels, lors du prochain gouvernement, n’ont rien à voir avec la réalité», a-t-il fait savoir précisant que les négociations avec les autres partis de la majorité n’ont pas encore atteint ce stade. «Les discussions des leaders de la majorité se focalisent toujours sur la structuration du prochain gouvernement», a précisé El Othmani. Et de poursuivre: «Je n’ai demandé à aucun parti, pour le moment, de me fournir les noms des portefeuilles ministériels voulus ou des ministres». Le chef de gouvernement désigné a cependant affirmé que la majorité gouvernementale passera à l’étape de la répartition des portefeuilles ministériels «prochainement». Alors que des informations font état d’un prochain gouvernement plus compact ne dépassant pas une vingtaine de départements ministériels, le responsable a précisé que «tout sera fait pour réduire le nombre de portefeuilles ministériels. Mais la majorité compte six partis, ce qui veut dire que la réduction du nombre des ministères risque d’être un peu difficile».

Il faut préciser que la majorité gouvernementale compte six partis politiques, à savoir le PJD, le Rassemblement national des indépendants (RNI), l’Union constitutionnelle (UC), le Mouvement populaire (MP), l’Union socialise des forces populaires (USFP) et le Parti du progrès et du socialisme (PPS).

A noter qu’une commission avec la participation de toutes les formations concernées travaille sur le programme gouvernemental qui sera présenté devant le Parlement.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *