Maguy Kakon : «J’ai toujours été une femme engagée»

Maguy Kakon : «J’ai toujours été une femme engagée»

ALM : Quel est votre parcours politique et pourquoi le choix du Parti du centre social ?
Maguy Kakon : Mon entrée en politique est tout à fait récente. Je ne fais partie du bureau politique du Parti du centre social (PCS) que depuis à peine deux années. Il faut dire qu’à 54 ans, certainement à cause de mon expérience et de ma maturité, l’engagement politique est devenu une nécessité dans mon parcours. J’ai par ailleurs toujours été une femme engagée, notamment dans le monde de la société civile, sauf que cette fois-ci j’ai décidé d’investir le monde de la politique. Le choix du Parti du centre social était un choix mûrement réfléchi. Je suis en effet parfaitement convaincue par le programme ainsi que par les gens de mon parti. J’ai d’ailleurs adhéré très spontanément au PCS parce que c’est un parti nouveau et jeune. C’est un parti que je définis personnellement comme étant la nouvelle voix de la politique. Ce n’est certainement pas un hasard si mon choix s’est porté sur ce parti en particulier. Nous sommes en effet dans la même optique. Je suis par ailleurs une participante active à la vie associative de mon pays. En fait, tout ce qui se passe dans mon pays m’intéresse.

Comment évaluez-vous vos chances pour la liste nationale ?
Dans la mesure où ce sont des élections qui vont se dérouler dans une grande transparence et du moment que le pouvoir qui sera utilisé lors de ces élections est un pouvoir de persuasion et non pas d’argent, je pense que chaque candidat conserve toutes ses chances. Personnellement, je vois les élections comme un grand tournoi sportif où c’est le meilleur qui va gagner. Je suis en tout cas sûre et certaine que les électeurs sauront faire la différence lors des prochaines législatives. J’ai pour ma part trois mots-clefs sur lesquels je me base pour mener mon combat : analyser, partager et fédérer. J’estime que ce sont-là des paramètres qui sont importants à utiliser afin de réussir, en matière de politique entre autres.
Je compte par ailleurs, lors de cette campagne, sillonner tout le pays pour présenter le programme de mon parti politique, qui sera particulièrement tourné vers les jeunes.

Que pensez-vous de la présence féminine au sein du Parlement ?
La présence féminine au sein du Parlement avoisine jusqu’à présent les 10%. Tout le monde souhaite par contre que cette présence soit encore plus importante à la suite des prochaines élections. De toutes les manières, les candidatures féminines sont devenues de plus en plus nombreuses. Ce qui est bien, c’est que ces femmes engagées dans le monde de la politique viennent de tous bords. Une chose est d’ailleurs sûre, nous sommes tenaces et nous souhaitons gagner du terrain en matière de politique.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *