Maroc-ONU : Le new deal

Maroc-ONU : Le new deal

Le porte-parole du secrétaire général des Nations Unies annonce une proposition pour la reprise des négociations

Arborant un large sourire, Ban Ki-moon est apparu à la résidence de l’ambassadeur représentant permanent du Maroc à l’ONU, à New York, à l’occasion de la cérémonie organisée par l’ambassade du Royaume pour la célébration du 17e anniversaire de la Fête du Trône.

Le différend entre le Maroc et Ban Ki-moon, secrétaire général des Nations Unies, semble déjà bien loin. Fini les déclarations et contre-déclarations qui ont mouvementé les relations entre les deux parties ces derniers mois. Arborant un large sourire, Ban Ki-moon est apparu à la résidence de l’ambassadeur représentant permanent du Maroc à l’ONU, à New York, à l’occasion de la cérémonie organisée par l’ambassade du Royaume pour la célébration du 17e anniversaire de la Fête du Trône.

Une présence qui démontre que la crispation cède la place à des relations plus normalisées. Quelques heures après, une autre nouvelle va confirmer cette dynamique. Le porte-parole du secrétaire général de l’ONU fait une déclaration où il est question de la reprise des contacts sur l’affaire du Sahara marocain. Farhane Haq, porte-parole de Ban Ki-moon, laisse même entendre que des premiers contacts ont déjà été établis avec toutes les parties concernées par ce dossier. «Au cours des dernières semaines, Christopher Ross, l’envoyé personnel du secrétaire général pour le Sahara, a été en contact fréquent avec les parties et les pays voisins sur la nécessité de relancer le processus de négociation du Sahara, ainsi que sur le calendrier de ses prochaines visites dans la région», a annoncé M. Haq devant les représentants des médias, au cours de sa conférence de presse quotidienne au siège de l’ONU à New York.

Le responsable onusien est revenu également sur le nouvel accord concernant le retour de la composante civile de la Minurso sur le territoire national. «Maintenant que le Conseil de sécurité a accueilli avec satisfaction les résultats de l’accord sur la Mission onusienne pour le Sahara, Minurso, et a réitéré son appel à la reprise des négociations, rien ne se trouve sur le chemin du retour de M. Ross dans la région pour poursuivre ses efforts de facilitation», a précisé le député porte-parole du secrétaire général de l’ONU. Ce dernier a fait savoir qu’une proposition formelle est faite aux parties et aux États voisins. Reste à savoir comment la nouvelle proposition de l’envoyé personnel du secrétaire général de l’ONU au Sahara sera accueillie notamment par le Royaume.

La proposition fait-elle partie d’un package qui lie désormais le Maroc avec l’ONU ? En tout cas, Omar Hilale, l’ambassadeur représentant permanent du Maroc à l’ONU à New York, avait fait allusion il y a quelques jours à un package conclu entre le Maroc et le Secrétariat au sujet de la Minurso. Hilale avait fait savoir que les membres du conseil de sécurité de l’ONU avaient exprimé leur pleine satisfaction pour la fin de la crise, datant de mars dernier entre le Royaume et le secrétaire général des Nations Unies suite à ces déclarations au cours d’une visite dans la région. Cela dit, des questions se posent sur la relance des négociations sachant que l’actuel secrétaire général de l’ONU devrait quitter son poste à la fin de l’année en cours puisque son deuxième et dernier mandat à l’ONU arrive à échéance dans quelques mois.

Le ministère des affaires étrangères rencontre les députés aujourd’hui

Parlement-Chambre-des-representants-MarocLe ministère des affaires étrangères et de la coopération (MAEC) rencontre aujourd’hui les parlementaires.
Il s’agit en effet d’une réunion avec les membres de la commission parlementaire permanente des affaires étrangères, de la défense nationale, des affaires islamiques et des Marocains du monde à la première Chambre. Deux principaux points sont inscrits à l’ordre du jour de cette rencontre.

Il s’agit bien évidemment des derniers développements concernant l’affaire du Sahara suite à la dernière réunion du Conseil de sécurité de l’Organisation des Nations Unies (ONU). Le deuxième point qui fera l’objet d’un exposé de la part du MAEC concerne le retour annoncé du Maroc à l’Union Africaine (UA).

La rencontre permettra aux parlementaires de la première Chambre de faire le point sur les récents développements autour de ces deux questions avec les responsables gouvernementaux. Il faut préciser que plusieurs réunions de ce genre ont déjà eu lieu entre les parlementaires et le gouvernement concernant l’affaire du Sahara marocain.

Retour des fonctionnaires de la Minurso
Minurso-Sahara-MarocAprès une absence qui a duré quelques mois, la composante civile de la mission onusienne pour le Sahara, Minurso, est revenue au Maroc. Le Royaume avait déclaré plusieurs dizaines des membres de la composante civile de cette mission personæ non gratæ, en protestation contre les déclarations du secrétaire général de l’ONU au cours d’une visite dans la région en mars dernier.

Après la réunion annuelle du Conseil de sécurité sur le dossier du Sahara, au mois d’avril dernier, le secrétariat général de l’ONU et le Maroc ont engagé des négociations pour permettre le retour des fonctionnaires expulsés.

Les négociations ont abouti à un accord conclu entre les deux parties. Une première vague de 25 fonctionnaires de la Minurso est déjà revenue au Maroc. Il faut préciser que le Royaume et le secrétariat général des Nations Unies travaillent selon un package dans ce dossier.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *