MEDays 2014: Les foyers de tension dans le monde arabe au cœur des débats Les foyers de tension dans le monde arabe au cœur des débats

MEDays 2014: Les foyers de tension dans le monde arabe  au cœur des débats  Les foyers de tension dans le monde arabe au cœur des débats

Comme prévu, les travaux de la séance d’ouverture du septième Forum international MEDays se sont focalisés, mercredi 12 novembre 2014, à Tanger, sur la situation, qui prévaut dans les pays touchés par le mouvement du Printemps arabe. «Les répercussions dramatiques des soulèvements populaires de 2011 viennent renforcer les menaces à l’instabilité régionale et la sécurité globale», a affirmé Brahim Fassi-Fihri, président et fondateur de l’Institut Amadeus, organisateur de ce forum.

L’intervenant a souligné que l’inquiétante montée en puissance des organisations terroristes (telles que Daesh) et le délitement et conflit dans plusieurs pays préoccupent beaucoup la communauté internationale. M. Fassi-Fihri a tenu à rappeler que l’on ne peut pas parler de la situation chaotique au Moyen-Orient sans évoquer le conflit israélo-palestinien. Il a poursuivi que la question palestinienne doit revenir désormais avec force sur la scène politique et médiatique. Et ce, pour attirer l’attention sur «les atrocités commises à l’encontre des Palestiniens», a-t-il dit.
Même son de cloche pour Saeb Erekat, le négociateur en chef palestinien, qui a mis en garde Israël qui poursuit ses crimes contre le peuple palestinien. «La communauté internationale doit agir avec fermeté pour mettre fin aux crimes perpétrés par Israël  à l’encontre des Palestiniens», a-t-il souligné

De son côté, la ministre déléguée auprès du ministre des affaires étrangères et de la coopération, M’barka Bouaida, a indiqué que le Maroc parvient à combiner plusieurs engagements, dont celui de renforcer son rôle au sein du comité d’Al Qods et membre actif de l’Union pour la Méditerranée ainsi que de relancer le projet de l’Union du Maghreb Arabe et de développer des partenariats Sud-Sud. Et pour poursuivre son dynamisme d’ouverture et de modernité, «le Maroc plaide pour une nouvelle mondialité  respectueuse des spécificités de chaque pays», a-t-elle ajouté.

Pour sa part, l’ancien Premier ministre libyen Mahmoud Jibril a affirmé que la maîtrise par Daesh de la technologie de l’information constitue l’un des principaux facteurs de l’expansion rapide de ce mouvement intégriste. L’intervenant a déplo ré la situation chaotique qui prévaut encore dans son pays tout en appelant le serviteur des deux Lieux saints de l’Islam, le Roi Abdellah Ibn Abdelaziz à intervenir pour mettre fin aux malheurs de la Libye, considérée actuellement comme une source de terrorisme. «La cause libyenne est devenue ainsi une affaire mondiale», a ajouté M. Jibril.

Il est à rappeler que les travaux de ce septième forum sont marqués par la participation de plus de 120 intervenants représentant une soixantaine de pays. «MEDays 2014 traite des sujets qui font l’actualité aujourd’hui et préfigurent l’ordre mondial de demain», a dit M. Fassi-Fihri.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *