MENA Policy Hub: Relayer une culture de délibération en politique dans le rang des jeunes

MENA Policy Hub: Relayer une culture de délibération en politique dans le rang des jeunes

L’initiative, dont les contours ont été présentés mardi à Rabat, en présence de l’ambassadeur du Royaume-Uni, Clive Alderton, entre dans le cadre de Yaani (Young Arab Analysts Network International).

Un programme de formation lancé en 2011 par le British Council, financé par le fonds de l’ambassade britannique «The Arab Partnership Fund». Un plan, qui, selon la présidente du MENA Policy Hub, couvre 5 pays, à savoir le Maroc, la Tunisie, l’Algérie, la Jordanie et l’Egypte. «Avec beaucoup d’efforts nous avons constitué le MENA Policy Hub dédié à une nouvelle discipline, à savoir l’analyse des politiques publiques», explique Meryem El Hilali. La conviction de ce hub, dont le parcours a été entamé en fin 2012, étant de refléter la volonté de toutes les personnes ayant contribué à ce chantier.

Aux yeux de cette plate-forme, la délibération et la réflexion doivent être, dans une société complexe, que ce soit au Maroc ou ailleurs, permanentes et ne peuvent se cantonner au seul moment de campagne électorale. «Ce que nous prônons c’est la culture de la délibération qui soit en quelque sorte basée sur des évidences bien fondées, scientifiques et qui peuvent être argumentées auprès d’une large panoplie de parties prenantes», avance-t-elle.
En d’autres termes, MENA Policy Hub est une plate-forme d’opportunités, de perspectives nouvelles ou d’individus  permettant l’accès à l’information, à la compréhension et l’analyse des politiques pour une meilleure gestion des affaires publiques. Ceci étant, le programme Yaani a été marqué par des rencontres avec des jeunes ayant des backgrounds différents. Ainsi, certains jeunes issus du Mouvement 20 février et d’autres n’ayant aucun rapport avec la politique ou encore des doctorants ont, entre autres, pris part à ce programme. «Il n’est jamais facile de rassembler des personnes issus de différents bords», a commenté la présidente du MENA Policy Hub.
Quant aux travaux de Yaani, ils ont porté sur l’analyse politique, l’appropriation par les citoyens des termes de débat public tout en consolidant les compétences au fil des 3 phases de ce programme.
En ce qui concerne le passage de Yaani à MENA Policy Hub, il s’inscrit, selon Meryem El Hilali, «dans une perspective de durabilité». En détail, Yaani était concentré sur des cycles de formation, quant au MENA Policy Hub, il  s’intéresse à la mise en œuvre des connaissances en analyse des politiques dans le contexte marocain et régional et au lancement d’une série de débats. Le but étant de parvenir à augmenter le nombre de bénéficiaires et attirer différents partenaires.
Au total, 25 journées de formation dans différentes villes ont été organisées.     
In fine, MENA Policy Hub a une vision et une ambition de devenir un organisme de référence pour les jeunes analystes en politiques publiques au Maroc et dans la région MENA.      

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *