Mohamed Abied: Les instances du parti s’inscrivent dans la continuité

Mohamed Abied: Les instances du parti s’inscrivent dans la continuité

ALM : Vous avez organisé un congrès extraordinaire il y a un an. Pourquoi un nouveau congrès ?
 

Mohamed Abied : Il faut préciser que l’annonce de l’organisation de notre prochain congrès s’inscrit dans le cadre de la continuité du congrès extraordinaire de l’Union constitutionnelle tenu en octobre 2013. Nous nous sommes alors fixé un délai afin d’harmoniser les statuts du parti avec nos sections régionales et provinciales. Alors cette harmonisation a atteint aujourd’hui un stade très avancé, il est grand temps pour organiser notre congrès national ordinaire qui doit avoir lieu au début de 2015 dans le but de renouveler nos instances.

Est-ce que vous serez candidat à votre propre succession ?

Il est encore tôt pour parler aujourd’hui de ma candidature pour un nouveau mandat à la tête du parti. Selon les règlements de l’Union constitutionnelle, les candidatures doivent être déposées à une commission spéciale qui n’a pas encore ouvert la voie devant les candidats potentiels. Je préfère ainsi garder ma décision concernant ma candidature ou non pour le secrétariat général de l’UC pour le moment opportun.
 
2015 sera une année d’élection. Est-ce que vous ne pensez pas qu’il sera délicat pour votre parti de changer de direction à quelques mois des prochaines échéances électorales ?

Le calendrier officiel des élections n’est pas encore connu. Cela dit, les instances de notre parti s’inscrivent dans la continuité. L’organisation de notre congrès national ne peut pas avoir de ce fait un impact sur le fonctionnement de notre parti et ses préparatifs pour les prochaines échéances. L’essentiel pour notre formation politique est de continuer le chantier du rajeunissement de nos instances. Je vous informe dans ce sens qu’au cours de notre conseil national, le taux de participation des jeunes et des femmes aux travaux a atteint les 62% sans la fixation de quotas, ce qui veut dire que l’Union constitutionnelle continue dans le bons sens.

L’expulsion d’un ex-membre dirigeant de votre parti a été portée par le principal concerné devant la justice. Y a-t-il du nouveau concernant cette affaire ?

Je ne préfère pas commenter les affaires internes du parti. Car je pense que ces affaires internes doivent rester internes. Je suis le Secrétaire général de tous les membres de l’UC. Cela dit, lorsqu’il y a du nouveau, nous communiquons officiellement sur le sujet par les canaux habituels du parti.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *