Mohamed Abied: «Nous craignons que le gouvernement se réfugie derrière la commission centrale»

Mohamed Abied: «Nous craignons que le gouvernement se réfugie derrière la commission centrale»

ALM : Comment s’est déroulée votre première réunion avec la commission centrale des élections ?
 

Mohamed Abied : Nous avons discuté au cours de cette réunion des propositions gouvernementales concernant le calendrier des élections, le découpage électoral et l’état d’avancement de l’opération de la révision des listes électorales. Mais permettez moi tout d’abord de préciser que les partis de l’opposition ont protesté contre la publication dans la presse de dates pour les prochaines élections. Vous savez sans nul doute que la commission centrale des élections, présidée par les ministres de l’Intérieur et de la justice, avait précédemment tenu une réunion avec les secrétaires généraux de la majorité parlementaire. C’est pour cette raison que nous nous posons des questions sur l’utilité de ces réunions de concertations et si le gouvernement a déjà décidé du calendrier et de tous les préparatifs pour les prochaines échéances électorales.

Peut-on dire que les concertations sont parties du mauvais pied ?

Je pense que c’est le gouvernement qui doit être responsable des élections et non pas une commission. Notre pays a cumulé des acquis sur le plan politique et démocratique et n’a pas donc besoin d’une commission centrale ou de commissions régionales pour mener à bien les prochaines élections. En fait, nous craignons que le gouvernement fuit ses responsabilités en se réfugiant derrière ses commissions. Les choses sont claires pour nous à l’opposition sur ce dossier du moment que la partie qui doit assurer l’organisation et le suivi des élections est connue, et que la Justice peut aussi trancher en cas de litige ou de recours.

Quelles sont les décisions qui ont été prises lors de votre réunion ?

Aucune. Les ministres de l’intérieur et de la justice nous ont présenté les propositions du gouvernement. De son côté, l’opposition a fourni ses remarques et ses propres propositions concernant les points à l’ordre du jour.
Nous aurons donc d’autres réunions dans les prochains jours puisque la commission centrale doit se réunir d’une manière périodique. Ce qui est sûr en tout cas, c’est qu’aucune décision n’a été prise pour le moment concernant la date des élections et du futur découpage.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *