PROMO ALM
PROMO ALM

Mohamed Dahani : «Les prochaines élections connaîtront de grands changements»

ALM :Quelle est votre feuille de route pour les prochaines élections ?
Mohamed Dahani : Nous avons d’abord notre expérience, notre conscience et notre sens de responsabilité. Nous ne donnons aucune importance aux chiffres qui remplissent les feuilles blanches. Pour nous, le conseiller communal est cet homme ou cette femme qui se sacrifie pour les citoyens. Nous avons un plan d’action qui porte sur des projets de grande envergure à réaliser. Pour nous, la régionalisation aura un impact positif sur la gestion des conseils communaux. 
 
Comment voyez-vous les Communales de 2009 dans votre parti ?
Les prochaines élections connaîtront de grands changements. Plusieurs partis s’y présenteront et il y aura certainement des alliances mais la représentativité de la femme y introduira des éléments nouveaux. En somme, les prochaines communales seront différentes des précédentes. Même si notre parti est encore jeune, du point de vue de sa création et que c’est notre première expérience électorale pour les communales, nous avons une feuille de route qui se base sur la régionalisation. Bien que notre parti soit encore jeune, nous disposons de potentialités humaines dignes de ce nom, des militants qui ont acquis des expériences au fil du temps. Nous avons aussi des jeunes qui sont prêts à accomplir leur devoir au sein des conseils communaux. Notre participation entre dans le cadre de ce qui est local et national en prenant en considération les spécificités de notre région. Nous respectons tous les autres partis car nous croyons en la différence sans laquelle il n’y aura pas de démocratie. Nous voudrions surtout rétablir la confiance entre les élus et les citoyens pour que tout le monde participe au développement de sa région.

Que pensez- vous de la représentativité des femmes aux Communales de 2009 ?
Auparavant, la représentativité de la femme aux élections était très réduite. De nos jours, la représentativité féminine au sein des conseils locaux se pose avec acuité. Pendant nos réunions au sein du comité national, nous avons toujours débattu de cette initiative louable qui aura certes un impact considérable sur la gestion de la chose publique.
Dans le Parti travailliste, nous considérons la femme comme le levier de tout développement et la condition sine qua non de la promotion de la gouvernance locale. Des journées d’étude et des tables rondes ont été organisées dans le but d’inciter la femme à assumer sa responsabilité au sein des conseils communaux. 

Le Parti travailliste ira-t-il seul aux élections ou bien vous envisagez des alliances ?
Nous mettrons nos mains dans celles des partis qui privilégient l’intérêt général.
Certes, nous avons nos propres conditions mais on est prêt à participer à toute initiative visant le développement de la région. Ce n’est plus l’administration qui décide des projets d’une région, ce sont les citoyens eux-mêmes qui y participeront directement.

Propos recueillis par NCR
à Beni Mellal Said Frix

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *