Mouvement populaire: Laenser à la recherche de candidatures «utiles»

Mouvement populaire: Laenser à la recherche de candidatures «utiles»

Si d’aucuns partis érigent la préservation des alliances dans la majorité en défi, d’autres, à l’instar du Mouvement populaire, semblent se simplifier la tâche. «Les alliances seront recherchées, en priorité, dans la majorité. Mais il y aura recours, si nécessaire, aux partis de l’opposition»,  avance Mohand Laenser lors d’une rencontre lundi à Rabat, en précisant que son parti «fait bien la différence entre les personnes et les institutions». Dans ce sens, le secrétaire général du parti de l’épi ne manque pas d’expliciter sa position, notamment à l’égard du parti de l’Istiqlal. «Je ne réponds plus aux propos de Hamid Chabat !», lance le numéro un du MP.
 
20.000 candidats dans les communes

La démarche de prise de décisions autour des alliances avec l’opposition s’étale aux candidatures censées être «utiles». «Le parti tranche en matière de la présidence d’une région quelconque par un candidat déterminé», précise M. Laenser lors de la conférence consacrée au programme électoral de son parti. En ce qui concerne la couverture des communes, le MP envisage d’être présent sur les deux tiers des 1.500 communes. Pour l’heure, cette formation politique compte à son actif, selon son leader, «20.000 candidats». Aussi, le parti dispose, conformément aux dires de son SG, de «80 candidats de gros calibre».  Entre-temps, l’opération de sélection des candidats entreprise par la commission centrale a été, selon lui, réalisée à hauteur de 99%.
 

Quid des femmes et des jeunes ?

Le fait que la loi exige la présence d’une femme au moins dans une circonscription est, aux yeux de M. Laenser, une évolution énorme. Selon lui, «le parti tend à donner, autant que possible, la priorité aux femmes ainsi qu’aux jeunes». Quand bien même, le parti est toujours en cours d’analyse des données provinciales pour s’arrêter sur l’évolution de la candidature des femmes et des jeunes.  

Un budget normal comme tout

«Le MP ne dispose, pour sa campagne électorale, que du budget qui lui est alloué par l’Etat, soit une avance de 30% équivalent à 3 millions 500 mille DH», a précisé le SG du MP lors de la conférence accompagnée de partages sur le réseau social Twitter. D’ailleurs, les initiateurs n’ont pas manqué de répondre, lors de cet événement, à certaines questions formulées par les citoyens sur le hashtag.

Le détail du programme électoral

Le projet du parti de l’épi se veut, selon ses concepteurs, fidèle aux principes fondateurs de celui-ci et capable de réaliser ses objectifs dans un climat de transparence et de mutualisation des efforts. «Fort de sa présence à tous les niveaux sur la scène politique et de sa vision stratégique axée sur une base de valeur solide, le MP ne ménagera aucun effort pour promouvoir la classe moyenne.

Il porte aussi un intérêt particulier aux classes populaires et aux régions enclavées afin de garantir une vie décente à tous les marocains», a indiqué M. Laenser. Aussi, le programme électoral du MP est, entre autres, basé sur le principe de l’égalité des chances dans le cadre d’une approche genre tenant compte des différentes classes sociales ainsi que les inégalités entre le monde rural et urbain sans oublier les zones montagneuses, désertiques et côtières et comporte une plate-forme politique globale et une vision économique claire conformes aux évolutions du pays.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *