juin 21, 2018

PAM : Benchamach nouveau secrétaire général

PAM : Benchamach nouveau secrétaire général

Il succède à Ilyas El Omari dans ce poste avec 439 voix des membres du conseil national

Le PAM a un nouveau secrétaire général depuis le week-end. En effet, les membres du conseil national du Parti authenticité et modernité (PAM) ont élu, dans la nuit de samedi à dimanche, Hakim Benchamach nouveau secrétaire général du parti à l’issue des travaux de la session extraordinaire du conseil national du parti. Le président de la Chambre des conseillers succède haut la main à Ilyas El Omari dans ce poste. Et pour cause.

Le candidat donné favori quelques heures avant le démarrage des votes, a réussi à obtenir pas moins de 439 voix contre 39 pour son challenger Mohamed Soulouh alors que le troisième candidat dans la course, à savoir Hadi El Hiba, n’en a obtenu que 35. Avant de devenir aujourd’hui numéro un de la première force d’opposition parlementaire (103 sièges à la première Chambre), Hakim Benchamach a déjà été président du conseil national du PAM durant le mandat de l’ancien secrétaire général, Mustapha Bakkoury. Il fait également partie des membres fondateurs de cette formation d’opposition. Quelques heures avant le début du vote, le nouveau secrétaire général a lancé un appel sur les réseaux sociaux qui ressemble à une sorte de feuille de route pour son nouveau mandat à la tête du parti. Dans son «post», Benchamach dévoile les grandes orientations de sa politique à la tête du PAM, notamment la lutte contre «le populisme». Pour le nouveau SG il est question de participer à l’élaboration du nouveau modèle de développement ainsi que «la défense du projet de société moderniste». L’actuel président de la deuxième Chambre parlementaire compte s’inscrire dans la continuité du travail effectué par ses prédécesseurs dans son nouveau poste, à savoir Hassan Benadi, Mohamed Cheikh Biadillah, Mustapha Bakkoury et Ilyas El Omari.

Il se donne également comme ultimatum pour parachever la restructuration du parti le 31 décembre 2018. Il s’agit notamment pour lui de clarifier les relations entre le bureau politique et le bureau fédéral au sein du PAM pour éviter le chevauchement au niveau des prérogatives. S’agissant des priorités au niveau législatif, le nouveau «patron» du parti compte accorder plus d’importance à la vision de sa formation concernant le code pénal, le code de la procédure pénale ainsi que la loi organique sur le caractère officiel de l’amazigh. Benchamach compte également présenter une proposition de loi concernant le droit aux manifestations pacifiques ainsi qu’une proposition de loi pour restructurer le pôle social «pour renforcer l’efficacité de l’action de l’Etat dans ce domaine».

Il faut préciser que le nouveau secrétaire général du parti devra constituer un bureau politique dans un délai de deux mois puis convoquer un conseil national pour le valider. A noter enfin qu’avant l’élection du nouveau SG par le conseil national, ce dernier a validé la démission de l’ancien secrétaire général du parti, Ilyass El Omari à l’unanimité. Reste à savoir quel rôle va jouer El Omari avant son départ du secrétariat général. L’actuel président de la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima pourrait bien siéger dans le nouveau bureau politique.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *