Polisario et consorts essuient un sérieux camouflet à Lisbonne

Polisario et consorts essuient un sérieux camouflet à Lisbonne

Une nouvelle fois la justesse de la question sacrée de tous les Marocains et la force de l’unité nationale et de la mobilisation autour de la marocanité du Sahara ont eu gain de cause, cette fois-ci à Lisbonne où Polisario et consorts ont essuyé un sérieux camouflet à l’occasion d’une conférence tenue, lundi soir, à l’Université catholique de la capitale portugaise.

La conférence sur la question du Sahara, organisée par l’Institut des études politiques (IEP) de l’université, a été animée par le professeur marocain Mohamed Ahmed Gaïn, enseignant à l’Université Ibn Tofail à Kénitra, ainsi que d’autres professeurs et chercheurs de l’université. Elle devait se tenir en présence également du soi-disant représentant du Polisario en France, qui, «endeuillé» par les échecs à répétition de la «cause» perdue des séparatistes, a annulé sa participation à la dernière minute.

Le professeur Gaïn a passé en revue à cette occasion les principales étapes de la genèse du conflit artificiel autour du Sahara, mettant à nu les allégations des séparatistes sur la situation dans les provinces du sud du Royaume et pointant du doigt le rôle de l’Algérie dans ce conflit.

Il a également mis l’accent sur les violations perpétrées à l’encontre des populations séquestrées dans les camps de Tindouf par le Polisario et ses soutiens algériens, citant à titre d’exemple des centaines de cas de disparitions forcées et les détournements par les séparatistes des aides humanitaires destinées à ces populations et qui ont été à maintes fois dévoilés par les organismes internationaux.

M. Gaïn a également mis en avant le modèle de développement des provinces du Sud et les acquis réalisés dans ces régions à la faveur de la vision de développement intégrée de l’ensemble des régions du Royaume sous la conduite de SM le Roi Mohammed VI.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *