Processus de Manhasset : Benmoussa invite le Polisario à prouver qu’il est un partenaire crédible et autonome

Processus de Manhasset : Benmoussa invite le Polisario à prouver qu’il est un partenaire crédible et autonome
Les représentants du Polisario doivent, d’abord, se mettre à l’abri detoute hégémonie ou exploitation étrangère, pour être de véritablespartenaires dans le processus de recherche d’une solution au conflit.Intervenant lors de l’ouverture lundi du 4ème round de Manhasset, lenégociateur marocain en chef, le ministre de l’Intérieur ChakibBenmoussa, a mis le doigt sur la racine du mal, en affirmant que lePolisario est sans autonomie de décision, et qu’il le restera toutaussi longtemps qu’il se laissera manipuler par le pouvoir en place àAlger. «Aussi, attendons-nous d’eux (les représentants du Polisario)qu’ils prouvent, concrètement, qu’ils sont un partenaire capabled’assumer ses responsabilités, réaliste dans ses revendications etcapable de contribuer à la réalisation de la réconciliation», a préciséle responsable marocain, dans son discours devant l’envoyé personnel dusecrétaire général de l’ONU, Peter van Walsum, les représentants duPolisario et les délégations des pays voisins présents en tantqu’observateurs, en l’occurrence la Mauritanie et l’Algérie. «Le cheminvers la solution du conflit demeure d’autant plus ardu que les autresparties ne souhaitent pas le succès de ces négociations, poussant, enrevanche, à plus de radicalisme dans le vain espoir d’enterrerl’initiative marocaine», a relevé le chef de la délégation marocaine.
Ila appelé à «hisser les négociations à un niveau de sérieux conforme auxattentes de la communauté internationale, permettant de réserver untraitement positif à la proposition marocaine». «La solution réaliste,honorable et équitable pour tous, ne peut se concevoir que dans lecadre de l’autonomie, toute l’autonomie, et rien d’autre quel’autonomie», a tranché le ministre Benmoussa, qui a exhorté, ànouveau, les autres parties, à «saisir cette occasion historique, pourtourner la page du passé». L’offre marocaine d’autonomie, qui bénéficied’un plébiscite national, majoré d’une adhésion internationaleincontestée, a été, faut-il le rappeler encore une fois, à l’origine del’enclenchement du processus de négociations.
Mieux encore, elle afait bouger les esprits, y compris dans les camps de Tindouf, où descompatriotes séquestrés, en dépit du siège et de la répressionsystématique qui y règnent, expriment ouvertement leur volonté deretourner à la mère patrie, pour participer, aux côtés de leursconcitoyens, à la poursuite du développement des provinces du Sud, ets’associer plus largement à l’achèvement du processus dedémocratisation et de modernisation du Royaume. Or, c’est cetteformidable dynamique se renforçant jour après jour qui semble dérangerà l’autre bout de la frontière.
«Le Royaume du Maroc note avecsurprise et étonnement que les autres parties ont fait le choixdélibéré de recourir à l’escalade, de menacer de reprendre les armes etd’entreprendre des actes de provocation dans la zone tampon, et ce, entotale violation des résolutions du Conseil de sécurité, et enflagrante contradiction avec l’esprit même des négociations», a faitconstater le responsable Benmoussa, qui a réitéré la détermination duMaroc à préserver, par tous les moyens, sa souveraineté sur l’ensemblede son Sahara.
loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *