Quai d’Orsay : Pas de brouille diplomatique avec le Maroc

Quai d’Orsay : Pas de brouille diplomatique avec le Maroc

Le report de la visite du chef de la diplomatie française est «technique» et une autre date est en cours de fixation
«La relation franco-marocaine est en plein essor». Les propos émanent du porte-parole du ministère français des affaires étrangères, Romain Nadal. Ce dernier a démenti, via une déclaration à la MAP, les allégations sur une embrouille diplomatique entre les deux pays. Si les responsables français sont aujourd’hui contraints de tirer les choses au clair, c’est parce que les institutions algériennes n’ont plus rien à faire que d’inventer des mensonges. L’agence de presse algérienne APS a eu une explication pour le moins grotesque au sujet du report d’une visite au Maroc (1er-3 juillet) du ministre français des affaires étrangères, Jean Marc Ayrault, qui serait dû à un «changement de position de la France sur la question du Sahara».

Les Algériens vont encore plus loin et parlent d’une «nouvelle brouille diplomatique entre Paris et Rabat». Des allégations très vite démenties par les autorités françaises. «Je démens formellement ; ce n’est pas le cas. C’est un report technique qui n’est en aucun cas dû à une difficulté politique, la relation franco-marocaine étant en plein essor», a affirmé le porte-parole du Quai d’Orsay, Romain Nadal.

«Ce report n’a strictement rien à voir avec la question du Sahara», d’ailleurs les deux ministres se sont entretenus au téléphone et une nouvelle date est en cours de fixation, a précisé la même source. Quant à la question du Sahara marocain, le porte-parole du Quai d’Orsay avait récemment affirmé que «la position de la France est bien connue et inchangée» ! Il faut dire que la coopération entre les deux pays touche aujourd’hui de nombreux secteurs.

Le Maroc et la France coordonnent leurs actions dans nombreux sujets et préparent ensemble des échéances de haute importance sur la scène internationale, notamment la conférence planétaire sur le climat COP22 qui se tiendra en novembre prochain à Marrakech. Aussi, la France a été d’un soutien important pour le Royaume en avril dernier au Conseil de sécurité de l’ONU concernant le dossier du Sahara. Il faut préciser, par ailleurs, que l’Hexagone s’est constituée partie intervenante en soutien du Conseil de l’Union européenne (UE) dans le pourvoi qu’il a introduit auprès de la Cour de justice européenne pour infirmer la décision du tribunal de première instance relative à l’accord agricole entre le Maroc et l’Union européenne.

La dépêche pleine de mensonges de l’agence algérienne de presse est juste une énième tentative de la part d’un régime décadent, cherchant par tous les moyens à nuire aux intérêts du Royaume.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *