Questions orales au Parlement : Le boycott du PAM

Questions orales au Parlement : Le boycott du PAM

Le groupe parlementaire du Parti authenticité et modernité (PAM) a annoncé hier, mardi, dans la matinée son intention de ne poser aucune question au cours de la séance hebdomadaire des questions orales à la première Chambre.

L’annonce a été faite par le président du groupe parlementaire du parti, Mohamed Achrourou. Ce dernier a fait savoir également que d’autres mesures plus «importantes» pourraient être décidées dans les prochains jours en coordination avec le bureau politique du PAM.

Le groupe parlementaire de l’opposition affirme «vouloir ainsi protester contre la situation actuelle que traverse le pays et les réponses des membres du gouvernement au cours des séances hebdomadaires précédentes». «Nos questions orales sont devenues sans grande importante face à des réponses irresponsables», a affirmé Achrourou. Avec quelque 105 députés à la chambre des représentants, le parti est aujourd’hui la première force d’opposition au Parlement. Il avait obtenu la deuxième place à l’issue des élections législatives d’octobre 2016.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *