juillet 19, 2018

Rapport sur les carburants : Les députés du RNI mettent les points sur les «i»

Rapport sur les carburants : Les députés du RNI mettent les points sur les «i»

Une réunion plénière s’est tenue au Parlement le mardi 10 juillet

La Chambre des représentants a consacré une séance plénière pour examiner le rapport de la mission parlementaire exploratoire sur les prix des carburants. La séance a été marquée par une intervention forte de la part de Asmaâ Aghlalou, au nom du groupe parlementaire du rassemblement constitutionnel à la première Chambre. «Aujourd’hui, certains courants, comme à leur accoutumée, ont tenté de dévier le rapport parlementaire de son contexte normal en l’éloignant de ses objectifs principaux en perspective d’induire en erreur l’opinion publique et de saboter la crédibilité de certaines institutions et personnalités en omettant que c’est de la crédibilité du Parlement qu’il s’agit», a-t-elle dit.

«Les objectifs de la mission parlementaire exploratoire étaient clairs dès le départ puisqu’il s’agissait d’évaluer les conditions de la concurrence dans le secteur et d’examiner à quel point les prix de vente sont compatibles avec les changements des prix du pétrole brut à l’échelle internationale», a ajouté la même source. Asmaâ Aghlalou n’a pas manqué non plus de rappeler que le groupe parlementaire du rassemblement constitutionnel à la première Chambre était parmi les premiers groupes à appeler à «accompagner la libéralisation des prix du carburant que ce soit à travers la fixation des prix et la mise en place de mécanismes pour protéger le citoyen en cas de flambée des prix à l’international ou bien à travers la réflexion sur les moyens qui sont à même de renforcer son pouvoir d’achat et la garantie de la protection sociale».

La député a profité de l’occasion pour expliquer qu’il s’agit là de la position du groupe dès l’annonce de la réforme par le gouvernement précédent sous sa première configuration. «Nous avons appelé à l’époque à une véritable réforme globale à la place d’une réforme comptable provisoire et pourtant adulée par l’ancien chef de gouvernement devant les médias», a t-elle expliqué. Et de poursuivre : «Nous appelons le gouvernement et l’ensemble des acteurs à l’adhésion d’urgence à une réforme de ce qui a été considéré comme une réforme avec la réflexion sur un système raisonnable et durable pour contrôler les prix», précisant que le rapport de la mission parlementaire contient des conclusions et des recommandations susceptibles de fournir une bonne base pour le lancement des réflexions.

«Le rapport ne contient aucunement des chiffres astronomiques que certains ont tenté de diffuser et de surestimer, concernant les bénéfices réalisés par les sociétés opérant dans le secteur», a déclaré la parlementaire. Et de conclure: «La valeur des gains de l’Etat a atteint les 140 milliards de dirhams en deux ans depuis l’annulation des subventions de la Caisse de compensation. Nous voulons des réponses tout comme les citoyens concernant l’utilisation de ces fonds».      

loading...
loading...

Articles similaires

2 Comments

  1. Toto

    Me me la MERDE, ils ne sont pas capables de la géré eux même.
    C est dire , le cautient intellectuel des arabos- berbères.
    PATHÉTIQUE

    Reply

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *