Régionalisation : Des compétences bientôt transférées aux régions

Régionalisation : Des compétences  bientôt transférées aux régions

Après l’appel royal, le gouvernement veut accélérer la mise en œuvre de la régionalisation. Le discours royal adressé à la Nation à l’occasion du 66ème anniversaire de la Révolution du Roi et du Peuple avait pointé du doigt un retard dans la mise en œuvre de ce projet. Aujourd’hui, le gouvernement fait le point sur le projet en particulier les plans directeurs relatifs au transfert des compétences de l’administration centrale aux administrations régionales. Dans ce sens, l’Exécutif vient d’annoncer que ces derniers ont atteint les «phases finales». L’annonce a été faite au cours du dernier Conseil de gouvernement. Les responsables gouvernementaux nous apprennent en effet que le comité de pilotage pour la mise en œuvre de la charte de déconcentration a tenu plusieurs réunions et adopté plusieurs plans directeurs. Une réunion prochaine de ce comité est annoncée pour l’adoption de divers plans directeurs. Concrètement, le gouvernement va entamer bientôt le transfert de plusieurs attributions ou la délégation d’autres. Même si le transfert sera étalé sur les deux prochaines années 2020 et 2021 de manière progressive, les actions concernant le transfert des premières compétences aux directions régionales, conformément à une nouvelle architecture (administrations régionales communes), sont attendues avant la fin de cette année.

Dans ce sens, une nouvelle architecture sera annoncée dans les prochains mois. Selon le gouvernement, «ceci va constituer un tournant dans l’administration marocaine, car à côté des conseils régionaux, il y aura également des directions régionales dotées d’attributions leur permettant de négocier avec les régions, et par conséquent assurer un suivi des programmes, mettre en place des plans au niveau régional, et prendre en compte les spécificités de chaque région». L’Exécutif par le biais de son chef a exprimé dans ce contexte la fierté du gouvernement du soutien de SM le Roi Mohammed VI, «un soutien pratique, moral et politique qui fait de ces chantiers un chantier national par excellence», notant que ce chantier aura un impact sur les autres chantiers qui sont la justice territoriale et l’intérêt accordé aux régions et zones n’ayant pas profité par le passé du fruit du développement et donnera aussi une grande impulsion aux programmes sociaux au niveau régional. Si toutes les administrations ont accompagné ce projet, selon le chef de gouvernement, un remerciement particulier a été adressé au ministère délégué chargé de la Réforme de l’administration et de la fonction publique, le ministère de l’intérieur, le ministère de l’économie et des finances, le secrétariat général du gouvernement qui constituent le comité de pilotage, présidé par la présidence du gouvernement. A noter enfin qu’un appel a été lancé pour la mobilisation en vue de réussir ces chantiers stratégiques pour le pays ciblant en premier lieu le citoyen et l’amélioration de ses conditions de vie et des prestations offertes, ainsi que l’efficacité de l’administration pour répondre à ses besoins.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *