Rencontres entre gouvernement et syndicats: Un décret sur la prime à la casse en gestation

Rencontres entre gouvernement et syndicats: Un décret sur la prime  à la casse en gestation

Intense activité au ministère de l’équipement, du transports et de la logistique. En l’espace de quelques semaines, une multitude de réunions ont été organisées avec les syndicats du secteur du transport alors que de nouvelles rencontres sont annoncées pour les prochains jours. Selon le ministère de tutelle, ces réunions viennent dans le cadre de la préparation de la réforme des transports. Dans ce sens, les dernières réunions ont été consacrées aux dispositions de la loi de Finances 2014 en faveur du secteur.

Il s’agit particulièrement des articles 5 et 7 de ladite loi. «Le débat a porté sur la mise en œuvre des dispositions de la loi de Finances en rapport avec les primes à la casse et les primes de renouvellement des véhicules réservés au transport collectif routier des voyageurs», annonce un communiqué du ministère délégué chargé du transport qui doit s’atteler désormais à la délicate tâche de définir les contours du programme cadre prévu par la loi de Finances qui doit démarrer dès cette année et se poursuivre jusqu’en 2016.

Le ministère de tutelle vient ainsi de préparer un décret sur les primes à la casse et les primes de renouvellement des véhicules réservés au transport collectif routier des voyageurs. Le décret proposé par le gouvernement définit les conditions pour les entreprises de transport éligibles.
La nature de ces conditions n’a pas été encore dévoilée mais il est certain que les syndicats du secteur auront leur mot à dire.

Le même texte prévoit également la création d’une commission tripartite composée du ministère du transport, le ministère de l’économie et des finances ainsi qu’un représentant de la profession. «Cette commission sera chargée d’étudier tous les dossiers relatifs au secteur. Il faut préciser que les primes de mise à niveau des entreprises vont dépendre du cahier des charges qui sera élaboré selon une approche participative avant sa validation pour le ministère du transport et le ministère de l’économie et des finances», ajoute la même source.

Plusieurs syndicats ont pris part aux réunions avec le gouvernement, notamment la Confédération nationale du transport routier, la Fédération marocaine du transport international, la Fédération nationale des transports routiers des voyageurs, la Fédération marocaine du transport routier au Maroc, la Fédération nationale du transport routier des voyageurs au Maroc et le bureau syndical des petites entreprises du transport routier.

A noter enfin qu’une réunion vient d’avoir lieu entre le ministère et le syndicat national des professionnels des autocars du transport public, affilié à l’UGTM (Union générale des travailleurs du Maroc). Cette rencontre a également été réservée au débat sur la réforme des transports et les dispositions de la loi de Finances ainsi que le contrat-programme en faveur du secteur. Les deux parties ont convenu d’intensifier le dialogue et renforcer la confiance.
 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *