Résultats des élections de 7 septembre : Les électeurs renouvellent leur confiance dans la majorité sortante

Les résultats définitifs tels que communiqués dimanche 9 septembre par le ministère de l’Intérieur n’ont rien changé à la configuration du prochain Parlement annoncée la veille. Les mêmes proportions ont été maintenues, sauf pour ce qui est de la liste nationale qui a connu un léger réajustement.
Le dépouillement des bulletins de vote a donné en effet, seulement, 6 sièges au PJD contre 7 annoncés auparavant alors que l’USFP se retrouve avec deux sièges de plus. Ainsi et comme l’a souligné Driss Belmahjoub, président de chambre à la Cour suprême, la commission chargée du dépouillement des bulletins de la liste nationale n’a entamé ses travaux que dimanche, après avoir reçu la majorité des procès-verbaux. «Il s’agit d’une  opération minutieuse qui requiert du temps», a-t-il souligné.
En effet, l’opération commence par le recensement des voix exprimées et l’élimination des listes n’ayant pas atteint le seuil des 6%, avant de déterminer le quotient électoral. Après intervient la comptabilisation du plus fort reste des voix, avant de répartir les sièges et de rédiger les procès-verbaux. Pour conférer la crédibilité à ses travaux et assurer leur transparence, cette commission est composée d’un président de chambre à la Cour suprême en tant que président, d’un conseiller à la chambre administrative et d’un représentant du ministre de  l’Intérieur en sa qualité de secrétaire. Pour ce qui est des résultats du dépouillement de la liste nationale et de la totalité des listes électorales locales, ils n’ont pas apporté de grandes modifications au nombre de sièges reportés par les premiers partis qui formeront le prochain Parlement. À cela de près que l’USFP voit ses résultats corrigés et gagne deux sièges. Il se retrouve ainsi avec 38 députés contre 36 annoncés samedi. Le RNI gagne également un siège portant le nombre de ses élus à 39. Le Mouvement populaire que les premiers résultats provisoires donnaient gagnant de 43 sièges se retrouve en définitive avec 41.
Ces derniers réajustements n’ont pas pour autant affecté le rang de chaque parti. L’Istiqlal demeure toujours en tête avec 52 sièges talonné du PJD avec 46, le Mouvement populaire arrive en troisième position avec 41 suivi de l’USFP, le grand perdant de ces élections avec seulement 38 sièges contre 52 lors des législatives de 2002.
Le pari est gagné et le Maroc entame désormais une nouvelle étape dans son processus de démocratisation.
Les élections sont devenues une étape normale dans la vie politique du pays de par leur timing et leur régularité. Leur transparence et crédibilité n’est plus à mettre en doute. Et ce de l’avis aussi bien des observateurs nationaux qu’étrangers que de celui des puissances étrangères qui ont salué le climat sain de leur déroulement. Aussi et comme l’a souligné le ministre de l’Intérieur, «grâce au climat de confiance ayant prévalu au cours des différentes étapes de la préparation de cette échéance législative, nous avons pu ensemble élaborer un cadre juridique approprié et moderne».
D’autre part, les autorités publiques ont dit avoir mobilisé l’ensemble de leurs ressources humaines, matérielles et techniques pour la gestion de l’opération électorale, selon «une approche fondée sur la bonne gouvernance et une organisation logistique moderne». Toutefois malgré la mobilisation de l’administration et la bonne foi dont ont fait montre les parties politiques, ce scrutin n’a pas été exempt de certaines pratiques, quoique insolées et sans grande importance.
En effet et selon le ministre de l’Intérieur, «si le scrutin du 7 septembre a connu environ 20 cas de violation des lois électorales établis par la commission centrale mixte entre les ministères de la Justice et de l’Intérieur, ces cas n’ont eu à aucun moment un quelconque impact sur le déroulement normal du vote, ni sur la volonté des électeurs». Néanmoins, ces violations, assure-t-il, «ont été traitées à temps avec détermination et fermeté dans le cadre du respect total de la loi».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *