juillet 17, 2018

SM le Roi Mohammed VI : «La lutte contre la corruption doit être érigée en priorité»

SM le Roi Mohammed VI : «La lutte contre  la corruption doit être érigée en priorité»

Dans un discours à la 31ème session ordinaire de la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de l’UA

SM le Roi Mohammed VI a adressé un discours à la 31ème session ordinaire de la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union africaine à Nouakchott et dont les travaux sont consacrés à la thématique de la lutte contre la corruption. Dans ce sens, le Souverain a affirmé que «la lutte contre la corruption doit être érigée en priorité, car il s’agit du plus grand obstacle au développement économique et social et à l’épanouissement de la jeunesse».

Sa Majesté le Roi a relevé que ce fléau n’est pas une fatalité africaine, ne représente pas l’apanage du continent et qu’il constitue «un phénomène mondial qui sévit dans les pays du Nord, comme dans ceux du Sud, et il risque de mettre à mal la réalisation des Objectifs du développement durable (ODD), décidés à l’échelle internationale». La lutte contre ce fléau requiert une mise en synergie de toutes les expériences et des expertises, dans le cadre d’une vision commune que partagent tous les partenaires, a poursuivi le Souverain, notant que cette lutte «ne peut en aucun cas devenir une nouvelle forme de domination et de pression» et que «le bien de nos peuples passe par la prévention et la responsabilisation de tous les acteurs de nos sociétés».

Evoquant l’action du Royaume en matière de lutte contre la corruption, SM le Roi a fait observer que le Maroc avait pris conscience des effets dévastateurs de la corruption et décidé de ne ménager aucun effort pour en venir à bout. «Ayant ratifié, en 2007, la Convention des Nations Unies contre la corruption, le Royaume du Maroc a développé son arsenal institutionnel et juridique. Ainsi, nous nous sommes mis en conformité avec les standards internationaux», a rappelé le Souverain, ajoutant que pour canaliser et ordonner ces efforts, «le Royaume du Maroc s’est doté, en 2015, d’une Stratégie nationale de lutte contre la corruption, et a créé la Commission nationale anti-corruption, chargée d’assurer la mise en œuvre de cette stratégie». Cette stratégie vise, selon SM le Roi, à inverser, à l’horizon 2025, la tendance de manière visible et irréversible, à renforcer la confiance des citoyens, et à améliorer l’intégrité et le climat des affaires, tout en renforçant le positionnement du Royaume à l’international.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *