SM le Roi neutralise le séparatisme

SM le Roi neutralise le séparatisme

C’est une population armée des drapeaux nationaux et des portraits de Sa Majesté le Roi Mohammed VI qui est venue à la rencontre du Souverain au moment où, dans l’après-midi de ce mardi 21 mars 2006, il a donné ses directives pour que son cortège fasse un détour par le quartier Maâtallah (quartier Moulay Rachid). Si la visite de Sa Majesté le Roi à Laâyoune est l’événement de ce premier trimestre 2006, la visite royale au quartier Maâtallah est un événement dans l’événement. La rencontre entre le Souverain avec les habitants de ce quartier est la plus grande gifle assénée aux ennemis du Maroc et de son intégrité territoriale.
Et pour cause. Pour la propagande du Polisario et des ennemis du Maroc, ce quartier a été présenté comme le "foyer de la résistance contre l’occupation marocaine" et autre "Intifada". C’est dans ce quartier que les séparatistes ont échafaudé et fomenté le "soulèvement" de jeunes Marocains désœuvrés pour les pousser à s’en prendre aux forces de l’ordre le 24 mai 2005. Mardi, c’était la liesse populaire et des milliers de citoyens qui fêtaient les retrouvailles avec le Souverain. Les plans des ennemis sont tombés à l’eau. D’ailleurs, ces derniers se font porter pâles. Le lendemain, mercredi 22 mars 2006, Sa Majesté le Roi Mohammed VI reprenait le lancement de grands chantiers structurants pour l’avenir de la région. En début d’après-midi, le Souverain est arrivé à Boujdour où le même accueil chaleureux lui a été réservé par les habitants de cette ville.
Après 20 ans d’existence, c’est une nouvelle destinée qui est réservée au port de Laâyoune, le chef-lieu du Sahara marocain, à l’occasion de la visite royale dans les régions du Sud. Mercredi 22 mars 2006, le Souverain a inauguré l’extension de ce port sis à la municipalité d’El Marsa. Cette extension, selon les explications fournies à Sa Majesté le Roi, nécessitera un investissement global de 280 millions DH dédiés en grande partie à la réalisation d’infrastructures supplémentaires en plus de l’acquisition d’équipements portuaires pour une réelle mise à niveau qui bénéficiera d’abord à l’économie régionale mais aussi à la consolidation du rôle de l’un des principaux ports du Royaume dans l’économie nationale. Il s’agit aussi bien d’améliorer l’accueil des bâtiments commerciaux et de pêche que de la facilitation des débarquements des prises de la pêche, meilleure hygiène et conditions optimales d’activité à la clé. Ainsi en est-il question de la mise en place d’obstacles de protection sur une longueur de 1500 m, de la réalisation d’un quai de commerce sur une longueur de 276 mètres linéaires et de 3,3 hectares de terre-pleins en plus d’un quai de pêche d’une profondeur de 4 m sur une longueur de 225 mètres linéaires. Le quai de pêche sera doté de davantage de postes de déchargement de poisson et disposera de réseaux électrique et d’assainissement plus appropriés.
Parmi les équipements portuaires dont sera doté ce port, il y a lieu de citer notamment l’acquisition d’une grue de 25 tonnes, d’un remorqueur de 3000 CV, de deux chargeuses de 4 m3 et de deux sauterelles de 450t/h.Laâyoune disposera aussi de la plus grande halle aux poissons du Royaume. En construction, cette halle sera étalée sur une superficie de 8.600 m2 et nécessitera un investissement de 40 millions DH. La conception de cette nouvelle halle obéit aux normes internationales en vigueur et, entre autres, le contrôle des températures entre 10 et 12 °C dans les espaces de mise en vente ainsi que l’informatisation de tout le processus, des débarquements à la vente finale.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *