Un médecin pour former un nouveau gouvernement

Un médecin pour former un nouveau gouvernement

El Othmani : «SM Mohammed VI vous salue et entend continuer à travailler avec le PJD»

El Othmani a exprimé sa fierté d’être nommé par le Souverain en tant que chef de gouvernement, soulignant que cette nomination «est un honneur qui requiert une lourde responsabilité, dans une conjoncture politique particulière avec de grandes attentes».

Le président du conseil national du Parti de la justice et du développement est chargé de former un nouveau gouvernement. En effet, SM le Roi a reçu vendredi au Palais royal à Casablanca Saâd-Eddine El Othmani, du Parti de la justice et du développement (PJD), que le Souverain a nommé chef de gouvernement et chargé de former le nouvel Exécutif. Une nomination qui vient conformément à la Constitution du pays. Elu député de la ville de Mohammédia lors des élections législatives de 2016, il occupe le poste de président du parlement du PJD depuis 2008.

Auparavant, ce médecin de formation avait été secrétaire général du parti de la lampe entre 2004 et 2008. Quelques heures après sa nomination, Saâd-Eddine El Othmani a pris part au conseil national du PJD. Dans une déclaration à la presse, il a exprimé sa fierté d’être nommé par le Souverain en tant que chef de gouvernement, soulignant que cette nomination «est un honneur qui requiert une lourde responsabilité, dans une conjoncture politique particulière avec de grandes attentes». Prenant la parole lors de l’ouverture de la session extraordinaire du conseil national, El Othmani a affirmé qu’il était porteur d’un message royal aux membres du parti. «SM le Roi Mohammed VI vous salue et entend continuer à travailler et poursuivre le chemin avec le PJD car c’est un parti national et important», a-t-il dit. Il faut préciser que la session nationale du PJD s’est tenue à huis clos. Après de longues heures de débat entre les membres du Parlement du parti, un communiqué final a été publié.

Ainsi, le conseil national du PJD a exprimé son soutien au chef de gouvernement désigné, Saâd-Eddine El Othmani, et sa détermination à poursuivre les réformes initiées par l’ancien gouvernement.  La même source a souligné l’impérieuse nécessité d’accélérer la formation du gouvernement, conformément aux Hautes orientations royales. En outre, le conseil national a indiqué que le prochain gouvernement, qui doit bénéficier de la confiance du Souverain, doit être fort, harmonieux et efficient, dans le respect des dispositions de la Constitution, du choix démocratique et de la volonté populaire exprimée lors des dernières législatives. Aussi, le conseil a exprimé sa haute considération du souci de SM le Roi de consacrer le choix démocratique, de préserver les acquis réalisés par le Maroc dans ce domaine et de poursuivre la mise en œuvre démocratique des dispositions de la Constitution relatives à la formation du gouvernement, à travers la désignation d’une autre personnalité du PJD, en tant que parti arrivé en tête des élections.

A noter que le parlement du parti a décidé de déléguer au secrétariat général la prise de l’ensemble de décisions pour accompagner les consultations du chef de gouvernement désigné, dans le cadre de la méthodologie exprimée par le parti et les donnes qui vont résulter des rounds de négociations.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *