Une deuxième réunion annoncée entre le chef de gouvernement et le président du RNI

Une deuxième réunion annoncée entre le chef de gouvernement et le président du RNI

Aziz Akhannouch a annoncé à la presse qu’il doit revoir Benkirane une autre fois

La reprise de ces consultations menées par Benkirane intervient à la suite de l’entrevue qu’ont eue, sur Hautes instructions de Sa Majesté Mohammed VI, les conseillers du Souverain, Abdelatif Mennouni et Omar Kabbaj, avec le chef de gouvernement désigné.

La machine des consultations est relancée. Le secrétaire général du Parti de la justice et du développement (PJD) et chef de gouvernement désigné, Abdelilah Benkirane, a rencontré le président du Rassemblement national des indépendants (RNI), Aziz Akhannouch. Une troisième rencontre entre les deux hommes en vue de former une nouvelle majorité gouvernementale. Une entrevue qui sera suivie par une autre selon le numéro un du RNI. «J’ai convenu avec le chef de gouvernement désigné de poursuivre les concertations dans trois jours», a déclaré brièvement à la presse Aziz Akhannouch, à l’issue de sa rencontre avec le chef de gouvernement.

Le contenu des échanges entre les deux responsables politiques n’a pas été divulgué mais il semble que la rencontre a été plutôt positive. «Nous sommes d’accord sur plusieurs points», a ajouté le président du RNI. Après plus de dix semaines d’attente, le chef de gouvernement désigné entend passer à la vitesse supérieure pour la formation de sa majorité. En effet, la reprise de ces consultations menées par Benkirane intervient à la suite de l’entrevue qu’ont eue, sur Hautes instructions de Sa Majesté Mohammed VI, les conseillers du Souverain, Abdelatif Mennouni et Omar Kabbaj, avec le chef de gouvernement désigné. Ces derniers ont fait part à Benkirane du souci de Sa Majesté le Roi de voir le nouveau gouvernement se former dans les meilleurs délais.

Au cours de la même entrevue, qui a eu lieu samedi dernier au siège de la Primature à Rabat, les deux émissaires ont fait part à Abdel-Ilah Benkirane des attentes de Sa Majesté le Roi et de l’ensemble des Marocains au sujet de la formation du nouveau gouvernement. Reste à savoir si le chef de gouvernement rencontrera d’autres formations politiques, à savoir le Mouvement populaire ainsi que l’Union socialiste des forces populaires (USFP). Quant à l’Union constitutionnelle, elle est entrée dans une alliance politique avec le RNI.

Pour rappel, seuls deux partis politiques, en l’occurrence le parti de l’Istiqlal (PI) et le Parti du progrès et du socialisme (PPS) ont déjà approuvé la participation à la prochaine majorité. Cela dit, les groupes parlementaires de ces deux formations politiques additionnés à celui du PJD sont encore loin de fournir une majorité parlementaire confortable à la Chambre des représentants, d’où la poursuite des consultations avec les autres partis.

En dépit du retard accumulé par le numéro un du PJD dans la formation d’une majorité, les responsables du parti de la lampe restent optimistes.

Saâd Eddine Othmani, le président du conseil national du PJD, a insisté sur la volonté de son parti de former un gouvernement. Ce dernier s’est contenté d’annoncer la rencontre avec la présidence du parti de la colombe en évitant de parler d’une autre réunion avec un autre parti politique. Il faut dire que le principal obstacle devant l’annonce d’une majorité concerne la participation ou non du PI.

Le parti de la balance commence réellement à devenir un fardeau pour Benkirane et le PJD surtout que Hamid Chabat vient de provoquer une véritable crise diplomatique avec la Mauritanie. Le secrétaire général du PI avait, en effet, déclaré que le voisin du Sud du Royaume faisant partie intégrante du territoire du Maroc.

Depuis, les réactions s’enchaînent avec un communiqué du ministère des affaires étrangères qui est venu désavouer Chabat. Pour sa part, le parti de la lampe observe le silence. Depuis le déclenchement de la crise, les responsables pjdistes évitent de faire le moindre commentaire sur cette affaire.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *