Une visite sous le signe de l’autonomie

Une visite sous le signe de l’autonomie

SM le Roi Mohammed VI est arrivé, lundi après-midi, à la ville de Laâyoune, première étape d’un périple de cinq jours dans le Sud marocain. Ce périple, qui s’inscrit dans le cadre du processus de consultations autour de nos provinces du Sud, annoncé lors du mémorable discours royal que le Souverain a prononcé à l’occasion du trentième anniversaire de la Marche verte, intervient également au lendemain des «provocations» entreprises dans la région de Tifariti par le front Polisario, avec la «bénédiction» de son tuteur algérien. L’initiative Royale, qualifiée de «belliqueuse» par les séparatistes, vient naturellement renouveler l’attachement du Royaume à cette région du territoire national. Elle constitue une réponse ferme aux adversaires de l’intégrité territoriale du Royaume, qui montrent de plus en plus des signes de nervosité. Dans un communiqué de la chimérique RASD, relayé par l’agence de presse algérienne APS, les dirigeants du Polisario ont réitéré leurs ridicules menaces de «retour à la guerre», mâtinées de quelques délires révolus sur le danger que devrait représenter, aux yeux des mercenaires, un périple Royal destiné à réaffirmer l’attachement de tous les Marocains, de Tanger à Lagouira, à cette région du territoire national. Intervenant au lendemain du début des consultations avec les partis politiques autour d’une question qui fait l’unanimité nationale, ce périple vient couronner ce processus par l’implication de nos concitoyens des provinces du Sud dans le projet d’autonomie que le Royaume compte soumettre, en avril prochain, à l’approbation des Nations unies. Pour rappel, plusieurs pays membres du Conseil de sécurité s’étaient dit en début janvier « prêts à étudier tout projet d’autonomie que le Maroc viendrait à soumettre aux Nations unies, en tant que contribution à la réussite des négociations envisagées ». Cette position rappelle également celle qu’avaient annoncée, en début 2006, cent congressmen américains qui avaient appelé, dans une lettre à Condoleeza Rice, secrétaire d’Etat américaine, à doter nos concitoyens dans les provinces du Sud d’un «mécanisme d’autonomie dans le respect total de la souveraineté du Maroc et de son intégrité territoriale». Au-delà de sa dimension politique majeure, le périple royal est porteur de plusieurs projets de développement pour nos provinces du Sud. Le Souverain présidera ainsi le lancement d’importants projets dans le cadre de l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH). Face aux « agitations » piteuses et pitoyables du Polisario, téléguidées par les commanditaires algériens, le Royaume du Maroc préfère persévérer dans la voie du développement. 

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *