Veto contre l’USFP: Benkirane persiste et signe

Veto contre l’USFP: Benkirane persiste et signe

Le chef de gouvernement désigné s’est attaqué au premier secrétaire du parti de la rose

Le SG n’a pas présenté des motifs clairs pour son veto contre la participation du parti de la rose mais il laisse entendre qu’il a un différend avec la direction actuelle en la personne de Lachgar et non pas avec l’USFP.

Pas de gouvernement avec l’USFP. C’est le principal message que le chef de gouvernement a voulu passer samedi dernier. Abdelilah Benkirane a choisi un meeting de la jeunesse de son parti pour réitérer son veto contre la participation de l’Union socialiste des forces populaires à la prochaine majorité gouvernementale. La sortie du secrétaire général du Parti de la justice et du développement (PJD) est intervenue moins de deux jours seulement après la conférence de presse de Driss Lachgar, premier secrétaire de l’USFP.

Ce dernier avait affirmé devant la presse au cours de cet événement que «la décision de la participation à la prochaine majorité était prise par la commission administrative de l’USFP et que le parti allait tout entreprendre pour défendre cette décision».  En dépit de l’appel lancé par les alliés potentiels du PJD afin de former une majorité solide et confortable, Benkirane continue de voir les choses autrement. Le secrétaire général n’a pas présenté des motifs clairs pour son veto contre la participation du parti de la rose mais il laisse entendre qu’il a un différend avec la direction actuelle en la personne de Lachgar et non pas avec l’USFP. C’est sans nul doute pour cette raison que le chef de gouvernement désigné a attaqué frontalement Driss Lachgar devant les membres de la jeunesse du PJD réunis à Oualidiya.

Benkiran qui a consacré une bonne partie de son discours au premier secrétaire, a ainsi accusé ce dernier de détruire son parti remettant en cause sa capacité à apporter une valeur ajoutée à la prochaine majorité gouvernementale. Après le niet du chef de gouvernement désigné, le futur des négociations reste mystérieux.

Face à son échec qui dure depuis plus de 5 mois, le secrétaire général du parti de la lampe n’a pas évoqué la suite à prendre lors du meeting de la jeunesse de son parti. Cela dit, Benkirane a affirmé qu’il était prêt à renoncer à son poste dans l’intérêt de la nation. Simple feinte de sa part? Il faut dire que le numéro un du PJD sait déjà que cette situation ne pourra pas perdurer encore plus. Les prochaines semaines seront probablement déterminantes.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *