Visite royale en Guinée, un nouvel élan dans la coopération Sud-sud

Visite royale en Guinée, un nouvel élan dans la coopération Sud-sud

Le périple royal en Afrique se poursuit.  Après le Mali, le Gabon et la cote d’Ivoire, SM le Roi Mohammed VI entame ce lundi 3 Mars une visite officielle en Guinée Conakry.

Une visite qui marque une fois de plus la volonté du Maroc d'accompagner les pays de l’Afrique dans la réalisation de leur développement économique et social et de booster les échanges économiques et commerciaux avec ses partenaires africains.

« La Guinée attend avec un grand intérêt la visite de Sa Majesté le Roi  qui va contribuer à  donner un nouvel élan à la coopération bilatérale surtout dans le domaine économique ", a affirmé à la MAP, Lounceny Fall, ministre des Affaires étrangères de la République de Guinée.


Et selon lui, les domaines auxquels les responsables guinéens souhaitent élargir la coopération avec le Maroc sont nombreux : banques, eau, électricité, agriculture, formations religieuses, mines… Ceci sans parler de  « la prochaine réunion de la commission mixte, qui se tiendra en 2014 au Maroc, et qui va examiner d'autres volets de la coopération en particulier le tourisme et la formation professionnelle » souligne le ministre des Affaires étrangères de la République de Guinée.

M.Fall n’a pas manqué aussi de saluer la contribution du Maroc à la formation de milliers de cadres et d'étudiants guinéens. Dans ce sens, il a affirmé que le Royaume constitue "un grand pays de destination" pour les Guinéens désirant poursuivre leurs études supérieures, de par la qualité "exceptionnelle" de la formation dispensée dans les universités et les instituts marocains.

Et d’attester  : « Les Guinéens qui reviennent du Maroc occupent de grandes responsabilités dans les secteurs public et privé dans leur pays ».



Et c’est en effet, le cas du Secrétaire général aux Affaires religieuses de la République de Guinée, El Haj Abdoulay Diassy qui a fait ses études de langue arabe et de chariaâ au Maroc en 1977. Par conséquent ce responsable guinéen n’a pas hésité, à l’instar du Mali, à solliciter le Maroc pour la formation d'un groupe d'imams guinéens au Maroc. « Nous avons présenté au mois d'octobre dernier une demande au ministère des Habous et des Affaires islamiques. Une requête qui a reçu l'approbation bénie de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Amir Al Mouminine" s’est félicité El Haj Abdoulay Diassy en exprimant ses sincères remerciements et sa profonde gratitude au souverain.

Par ailleurs, l'expérience du Maroc a été également sollicitée par la Guinée dans le domaine minier. 
"La Guinée est considérée comme le château de l'Afrique occidentale. C'est aussi un grand pays minier et potentiellement riche, et le Maroc a une grande expérience dans le domaine de la gestion de l'eau et des ressources minières", a déclaré le ministre d'Etat, ministre guinéen de l'Economie et des Finances, Mohamed Diaré exprimant son souhait de bénéficier de l'expérience du Maroc pour mettre en valeur ces ressources et diversifier son économie et ses sources de richesse.

C’est ainsi que la Guinée se présente comme un pays ami et  un pays à fort potentiel de croissance pour les entreprises marocaines publiques et privées qui sont déjà présentes en Afrique ou celles qui sont intéressées par ce marché prometteur.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *