173 millions DH consacrés à la mise à niveau urbaine : Asilah à l heure du renouveau

173 millions DH consacrés à la mise à niveau urbaine : Asilah à l heure du renouveau

Asilah s’engage à poursuivre son processus de renouveau et de renforcement de ses structures. Après avoir réalisé des projets d’embellissement de ses quartiers et de réhabilitation de ses sites historiques, la ville blanche bénéficie, à l’instar de plusieurs autres communes urbaines,  d’un nouveau programme intégré de développement urbain. Celui-ci «s’inscrit dans le cadre des 23 projets intégrés de la politique de la ville pour un montant global de près de 9 milliards de dirhams», indique Fouad Hayek, inspecteur régional de l’habitat, de l’urbanisme et de la politique de la ville de la région Tanger-Tétouan.

Le budget total du programme intégré de développement urbain d’Asilah avoisinerait les quelque 173 million DH, et devrait être revu à la hausse au fur et à mesure de l’avancement du nouveau plan de restructuration de la ville blanche, informe Fouad Hayek. S’articulant autour de plusieurs projets structurants dans différents secteurs, «ce programme intégré vise en premier lieu à enclencher une nouvelle dynamique, et ce dans le but de mieux restructurer la ville. A cet égard, une convention relative à ce programme sera bientôt signée entre plusieurs départements ministériels et leurs partenaires locaux concernés», affirme M. Hayek, soulignant le fait que ce grand chantier de restructuration urbaine démarrera d’abord à Asilah avant de se poursuivre dans d’autres villes de la région Tanger-Tétouan.

Pour rappel, ce programme intégré connaîtra la mobilisation de plusieurs partenaires, notamment celle du ministère de l’habitat, de l’urbanisme et de la politique de la ville, de la commune urbaine d’Asilah, de la Chambre de l’artisanat, du Forum d’Asilah ainsi que des trois départements de l’éducation nationale, de la jeunesse et des sports et de l’artisanat. La mise en œuvre de ce plan de restructuration urbaine de la cité blanche s’articule autour de la réalisation de plusieurs projets de taille, à savoir la construction de la nouvelle gare routière, du complexe de l’artisanat et de la salle omnisports couverte…

Autres projets à prévoir, la création d’une bibliothèque de quartier, la restructuration des quartiers sous-équipés, la construction d’un centre sportif pour les jeunes, la création d’un lycée, de deux écoles primaires et de deux collèges. Enfin, un projet de réhabilitation des anciens locaux de l’école Tama Ghaïlana, lesquels seront réaffectés au nouveau conservatoire de musique est également en cours, sans compter la réhabilitation de trois autres établissements scolaires.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *