Aagadir : «Alsa» opérationnelle dès septembre

Aagadir : «Alsa» opérationnelle dès septembre

La question du transport urbain est l’une des préoccupations majeures pour la ville d’Agadir. Après les rebondissements qu’a connus ce dossier qui a fait couler beaucoup d’encre, la ville s’apprête aujourd’hui à le ranger. La société espagnole du transport «Alsa City» desservira enfin les citoyens après une longue attente. En effet, ladite société avait commandé au cours de cet été 147 bus au constructeur suédois «Scania» dont 120 bus seraient livrés au cours de 2010, comme il a été indiqué dans un communiqué de presse du constructeur «Scania». Les bus commandés seraient destinés à assurer le transport urbain à Agadir. Au niveau de la ville, les bus de la société «Alsa » sont déjà sur le terrain mais pas encore opérationnels. Des dépliants informatifs sont également distribués aux citoyens. Il s’agit de dépliants portant sur les différentes lignes qui seront opérationnelles lors du lancement de la première phase. Une deuxième phase serait programmée pour assurer au complet le transport au niveau du Grand Agadir. Les dépliants distribués comportent également des informations sur les différents moyens de paiement qui seraient accordés aux usagers. Cependant, les lignes qui seraient opérationnelles dans la première phase vont desservir seulement certains points du Grand Agadir dont on cite : Agadir, le port, Tarrast, Bensergao, Inezgane et Ait Melloul. Les besoins du Grand Agadir ne seraient couverts en totalité qu’avec le lancement par la société «Alsa» de la deuxième phase. Il est à rappeler que l’arrivée de la société «Alsa» est attendue pour le mois de septembre, mois de la rentrée scolaire où les moyens de transport enregistrent une forte demande, notamment le transport universitaire. La compagnie espagnole de transport devrait mettre à la disposition de la ville 156 bus dont 80 doivent être opérationnels à partir du mois de septembre 2010. Et ce en assurant mensuellement une augmentation du nombre des bus jusqu’à atteindre le nombre fixé de 156. D’un coût global de 532 millions de dirhams, la durée de cet investissement s’étale sur 15 ans. La société «Alsa» s’était également engagée à reprendre les employés de la Régie autonome du transport urbain (RATAG). Avec le lancement des lignes opérationnelles de la première phase, la RATAG devrait ainsi commencer à retirer ses bus de la ville pour céder le terrain à la nouvelle société espagnole. La ville d’Agadir pourra-t-elle enfin se féliciter d’un transport urbain à la hauteur ? L’expérience de cette société au niveau de la ville de Marrakech reste un exemple. En grand opérateur privé de cars dans le domaine urbain de l’Espagne, la société « Alsa » gère plus d’une vingtaine de réseaux de transports au niveau des régions de l’Espagne mais aussi au Maroc notamment au niveau de la ville de Marrakech. Agadir serait la deuxième ville marocaine où cette société va assurer ses services en matière de transport urbain.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *