Abdellatif Stambouli : «Notre objectif est de créer des zones industrielles»

Abdellatif Stambouli : «Notre objectif est de créer des zones industrielles»


ALM : Quels sont les atouts dont jouit la région sur les plans commercial, industriel et touristique ?
Abdellatif Stambouli : Tadla-Azilal recèle de potentialités économiques, touristiques, commerciales et industrielles et de ressources humaines considérables. D’abord, c’est une région agricole qui connaît la réalisation d’un grand nombre de projets socio-économiques comme l’expansion de l’aéroport, l’autoroute, les chemins de fer qui vont relier la région aux grandes villes du Royaume comme Casablanca et Marrakech. De surcroît, la région, grâce à cette nouvelle infrastructure routière, encouragera les investissements nationaux et étrangers.

Quels sont les problèmes qui entravent le développement du commerce et de l’industrie dans la région ?
Au niveau de la région, il existe quelques problèmes que nous sommes tenus de juguler. Il faut que tous les secteurs soient organisés et que des formations continues concernent tous les intervenants. On relève déjà l’absence de communication entre les différentes composantes de notre secteur et c’est la raison pour laquelle nous devons établir des liens de solidarité dans le domaine du commerce et de l’industrie. Nous remarquons aussi que le secteur se morfond dans une sorte de claustration qui ne lui permet pas de s’ouvrir sur d’autres mondes nationaux et étrangers. En somme, nous sommes tenus de travailler en concertation dans le but de booster le développement de toutes les compétences professionnelles qui nous permettront d’aller de l’avant.

Quels programmes comptez-vous mettre en œuvre pour promouvoir le commerce et l’industrie dans la région ?
Notre objectif est de créer des zones industrielles en collaboration avec le ministère de tutelle, les autorités locales, le wali de Tadla-Azilal que nous remercions vivement pour son entière collaboration et les élus… Nous avons déjà commencé à tisser des relations avec les Chambres de commerce et d’industrie de quelques pays voisins comme l’Egypte, l’Espagne et la France afin d’attirer des investisseurs dans le cadre des efforts déployés par le gouvernement et les autorités de la région. Nous tablons aussi sur l’organisation des artisans et des commerçants au sein d’associations et sur l’organisation de Foires régionales pour faire connaître les produits de Tadla-Azilal. Nos programmes portent sur l’établissement de bonnes communications et de relations fructueuses avec les autres conseils municipaux qu’ils soient provinciaux ou régionaux en vue de créer un institut où seront formés des jeunes dans le domaine du commerce et de l’industrie. L’enseignement des langues sera l’une des priorités de cet institut. Et c’est grâce à ces langues que nous élargirons notre champ d’action.

Et que diriez-vous de la régionalisation ?
La régionalisation prend en considération les spécificités de la région dans le domaine du commerce et de l’industrie. Elle est une opportunité qui nous permettra d’aller de l’avant et de juguler toutes les contraintes qui entravent le développement de Tadla-Azilal.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *