Afourer : pour une stratégie de développement de la région

Afourer : pour une stratégie de développement de la région

Dans le cadre des diagnostics participatifs menés par les communes rurales de la province d’Azilal et en collaboration avec l’ADS (Agence de développement social) de Tadla-Azilal, la commune rurale d’Afourer a organisé, mardi 2 mars, une rencontre à Afourer pour présenter les résultats du diagnostic participatif qu’elle a élaboré. Lors de l’inauguration de cette rencontre, Mustapha Reddad, président de la commune rurale d’Afourer, a souligné les objectifs de cette rencontre. Dans ce cadre, il a déclaré : «Cette journée est le fruit d’un grand nombre de rencontres avec les composantes de la société civile et tous les acteurs dans le cadre de la politique de proximité. Cette rencontre permettra à tous les acteurs concernés de débattre avec objectivité et transparence de ces diagnostics participatifs sur la commune d’Afourer». «De tels diagnostics nous permettront de mettre le doigt sur les spécificités de la région et sur les contraintes qui freinent le développement de la région dans le but d’élaborer une stratégie de développement dans le cadre de la Charte communale», a-t-il précisé. Pour sa part, Ali Biougnach, gouverneur de la province de Beni Mellal, a mis l’accent sur les projets socio-économiques de grande envergure qui sont réalisés ou en cours de concrétisation à Afourer. De même, il a souligné le rôle primordial du diagnostic participatif dans l’identification des besoins de la région et l’élaboration d’un plan de développement de la région qui prendra en considération les besoins et les spécificités de la commune. C’est pourquoi, le gouverneur a appelé à une participation de tous les acteurs dans l’élaboration de ce plan qui constituera une locomotive de développement. Par ailleurs, la présentation du diagnostic participatif par l’ADS a mis l’accent sur quelques problèmes dont souffre la commune d’Afourer. Il s’agit, entre autres, des infrastructures, des équipements socioculturels, de la formation, de l’encadrement et de l’organisation des acteurs locaux (coordination horizontale, réseaux, etc.) et du traitement des déchets.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *