Agadir : 5 millions de dirhams pour appuyer le secteur de l’artisanat

Agadir : 5 millions de dirhams pour appuyer le secteur de l’artisanat

Le secteur de l’artisanat a été au centre du débat à la ville d’Agadir. Objectif : étudier de près l’état d’avancement du programme de développement du secteur de l’artisanat. Ce programme a été mis en place par le secrétariat d’Etat auprès du ministre du tourisme et de l’artisanat. Cela étant, les différents acteurs dans le secteur ont été au rendez-vous pour dresser le bilan et émettre leurs recommandations quant à l’application des directives de ce schéma promotionnel. Certes, le secteur peut devenir une locomotive de développement de la région, mais le diagnostic, établi dans le cadre de la mise en place de ce programme, a fait ressortir plusieurs handicaps qui s’opposent à l’essor de ce secteur. Des problèmes liés aussi bien au produit, à la production, qu’aux chaînes de distribution et de commercialisation. Ainsi, ce nouveau programme quinquennal ambitionne entre autres de créer 37.162 offres d’emploi et de former 5.054 jeunes artisans d’ici l’année 2015. Des objectifs qui seraient réalisés en s’attaquant de front, aussi bien en amont qu’en aval, aux différents handicaps. Et c’est dans ce cadre que l’un des points cardinaux de cette feuille de route est l’appui à la production au niveau de la région du Souss-Massa-Drâa (SMD). Une enveloppe de 5 millions de dirhams a été allouée à ce segment. L’objectif étant d’appuyer les matières premières et les techniques de production. Notons que cette enveloppe va profiter aux artisans individuels. Toujours dans le cadre de l’appui à la production, un million de dirhams sera attribué à l’aide à la création de coopérative. Soulignons dans ce sens l’aide à la création d’une coopérative de matières premières à Ouarzazate avec 500.000 dirhams. Par ailleurs, une enveloppe de 200.000. dirhams a été allouée à la réalisation d’une étude portant sur les métiers de l’artisanat qui sont en phase de disparition. Cette étude servira à dresser une feuille de route afin de préserver ces métiers. Notons que le budget attribué à ce projet de préservation des métiers est de l’ordre d’un million de dirhams. Ceci étant, le complexe artisanal de la ville d’Ouarzazate est désormais en phase de revalorisation. L’enveloppe allouée à cette mission est de l’ordre de 7 millions de dirhams. Dans le même cadre, la ville de Tinghir aura bientôt son complexe artisanal. Quant à l’état d’avancement, un terrain a été attribué à la réalisation de ce projet.
La participation aux salons de l’artisanat est également l’un des segments de grande importance dans la promotion du secteur. Cet élément a été pris en considération dans ce programme. Le budget octroyé à ce segment est de l’ordre de 2,5 millions de dirhams. Par ailleurs, une enveloppe de 10 millions de dirhams a été dédiée à la formation continue.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *