Agadir : Amarg Fusion prépare son nouvel album

Agadir : Amarg Fusion prépare son nouvel album

Bercé par une culture riche, le groupe Amarg Fusion s’est forgé une identité singulière rehaussée par un sens très développé de l’engagement artistique. Le groupe a su, au fil du temps et des chansons, sortir tout un répertoire de l’ombre et lui offrir un espace d’existence sur la scène d’aujourd’hui. Ces quelques années d’acquisitions patientes et judicieuses lui ont, en effet, permis de réunir, dans une musique, qui se veut représentante de son ère, un répertoire artistique historique et une musique aux rythmes de son siècle. Le groupe, qui s’est assigné pour mission de valoriser la musique du Souss et rendre hommage à la musique des Rouass (Boubakr Anchad , Lhaj Blaïd , Mohamed Boudraâ) se retrouve aujourd’hui parmi les figures de la jeune scène musicale marocaine au niveau national et international. Et c’est par le biais de ce souci de préservation et de rénovation que s’est enfin instauré un pont reliant la nouvelle génération à son patrimoine. «Toujours animés  par le souci d’une préservation qui s’inscrit dans la durée, nous avons voulu innover la chanson et lui ouvrir de nouveaux horizons tout en préservant son âme», souligne Ali Faiq, membre du groupe.
Cette philosophie de partage, de renaissance et de respect, on la retrouve dans la manière dont Amarg a inventé une nouvelle chanson qui a su conquérir le public. Ainsi, en interrogeant le répertoire classique et en apportant une nouvelle approche, Amarg est à la tête de la liste des fondateurs de la chanson urbaine. Loin de cette réhabilitation même, le groupe a fait renaître un instrument unique dans le monde de la musique : le Rebab. Cet instrument monocorde, qui a toujours régné dans l’univers de la chanson du Souss, s’est ainsi trouvé une place dans la musique polyphonique du groupe. Interpellés par le caractère universel de la musique et de la création, les membres d’Amarg tentent dans leur quête de sonder la profondeur de la musique et d’apporter une empreinte universelle à une identité présente avec force. «Nos influences représentent beaucoup de tendances universelles. Ainsi, chacun de nous apporte son univers, son feeling et son empreinte qui s’infiltrent dans un travail commun. Mais, dans ce partage et cette collaboration, nous avons fait du respect de l’identité, du partage et l’ouverture de nos principes d’engagement», indique Ali Faiq. Le parcours d’Amarg et sa participation dans les différents rendez-vous de la nouvelle scène marocaine, du Boulevard au festival des nouveaux talents d’Essaouira en passant par Timitar, attestent de la place qu’occupe ce groupe. Amarg, qui s’est adonné dans une première étape à la réhabilitation du répertoire du Rouass, est par ailleurs en pleine préparation de son nouvel album « Argan». Un projet qui a bénéficié de l’appui de l’association Timitar.
Cet album est travaillé selon une symbolique qui va enrichir l’espace artistique d’une nouvelle approche thématique où la chanson confère sa voix et ses sonorités à l’environnement. Dans cette mouvance, l’eau, l’arganier prendront voix et interpelleront l’homme. Aussi, retrouve-t-on dans ce nouvel album l’enfant et ses droits, la solidarité et une chanson intitulée « Tabradt » (La lettre) qui porte sur la philosophie du groupe. Plongé dans le magma de la création et emporté par le mouvement des rythmes, Amarg présentera ce nouvel album à son public début janvier 2008.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *