Agadir : Clôture du Salon Agadir Fish Morocco

Agadir : Clôture du Salon Agadir Fish Morocco

Le Salon Agadir Fish Morocco a ouvert ses portes pendant quatre jours à Agadir. Dans un espace de grande envergure dédié aux professionnels d’un des secteurs clefs de l’économie marocaine, cette édition a regroupé une centaine d’exposants de par le monde (France, Espagne, Norvège, Suède, Maroc et autres). Ce  salon a été organisé au moment où le secteur vit aux rythmes de plusieurs programmes de mise à niveau et de modernisation.
La présence du ministre de l’Agriculture et de la Pêche maritime, Aziz Akhannouch, à l’ouverture de cette édition atteste de l’importance accordée à ce salon international. Cependant, cette édition intervient dans un moment où le secteur doit relever plusieurs défis : l’exploitation rationnelle des ressources halieutiques et la nécessité de modernisation dans un souci de développement durable prenant en compte l’évolution de ce secteur. Ce salon a réuni les professionnels et opérateurs du secteur en mettant les nouvelles techniques de pêche et de valorisation des ressources à leur profit. Dans le même cadre, les conférences et interventions des chercheurs et professionnels ont constitué un grand apport.
Les débats ont porté sur la valorisation, la modernisation et l’appui au secteur. La concurrence, les besoins et les exigences du marché international imposent aux opérateurs et professionnels de nouvelles stratégies. Lors des conférences, plusieurs études ont été présentées. Ainsi, citons l’étude sur les possibilités de diversification de la production du secteur des industries de transformation et de valorisation des produits de la pêche au Maroc, une étude lancée par la Fédération nationale de transformation et de valorisation des produits de la pêche et l’appui du PAAP II (Programmes d’appui aux associations professionnelles). De même, la nécessité d’élaborer des stratégies et des plans marketing différenciés a été soulevée. Par ailleurs, l’accent a été mis sur l’accompagnement technologique et la mise en place des dispositifs nécessaires à un développement durable.
Concernant le secteur économique, celui-ci doit conjuguer les apports des différents programmes d’appui aux demandes des professionnels et des besoins imposés par le marché international en tenant compte des demandes du marché interne.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *