Agadir : élections des délégués des salariés des entreprises

Agadir : élections des délégués des salariés des entreprises

Les élections des délégués des salariés au sein des entreprises sont prévues du 14 au 19 mai. Un défi qui appelle à la communication et la mise en place des dispositifs nécessaires à cette étape. En effet, les différentes entreprises de plus de dix salariés se trouvent dans l’obligation de mettre en place un délégué des salariés via des élections internes. Cette donne est l’une des apports du nouveau code du travail. Cependant, et afin d’assurer une meilleure compréhension de ce dispositif, la CGEM de l’Union régionale du Souss-Massa-Drâa a organisé une rencontre d’information. Une initiative qui a regroupé des chefs d’entreprises et une panoplie de responsables communiquant autour de cette nouvelle étape d’application des élections des délégués des salariés. Notons que ces élections permettront de faire avancer le plan d’action national en adéquation avec la société et par conséquent l’application du nouveau code du travail.
Le but ultime de cette rencontre a été de répondre aux différentes questions portant sur les élections professionnelles en facilitant l’organisation des élections au sein des entreprises. L’apport de ce dispositif constitue une pierre angulaire favorisant la naissance du dialogue social au sein de l’entreprise. Une communication qui permettra d’apporter une nette amélioration en matière de productivité et de faire prévaloir la naissance d’un climat de travail serein et stable favorisant la promotion de l’entreprise.
Le délégué des salariés est un représentant des salariés auprès de l’employeur. Toutefois, il a également pour rôle de saisir l’inspecteur du travail de toutes les plaintes et observations relatives à l’application de la loi du travail. Il est à noter que le nombre des délégués des salariés reste déterminé par le nombre des salariés engagés au sein de l’entreprise. Soulignons que  les entreprises de plus de dix salariés se trouvent soumises à l’obligation d’organiser ces élections.
Cependant et afin de mener à bien cette tâche, des moyens sont mis en place par les employeurs. Notons entre autres qu’un crédit d’heures ne dépassant guère 15 heures par mois sont payées comme heures de travail. L’objectif étant de permettre aux délégués de répondre à leurs engagements. Cette rencontre au niveau de la ville d’Agadir a mis en exergue l’obligation de renforcer la communication autour des dispositifs qui doivent être mis en place. Les chefs d’entreprises présents lors de cette rencontre ont été au rendez- vous dans le souci de trouver des réponses à leurs questions. Toutefois, le secteur de l’agriculture et les différentes filières liées à ses activités demeurent l’un des secteurs où l’organisation de ces élections dans les échéances indiquées restent difficile.
A noter que parmi les contraintes de ce secteur sont le travail saisonnier.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *