Agadir : La destination clôture l’année 2011 dans le rouge

Agadir : La destination clôture l’année 2011 dans le rouge

Agadir peine à relever la tête. Les statistiques affichant la dégringolade continuent et la destination clôture 2011 dans le rouge. Ainsi, le Conseil régional du tourisme sort de son mutisme pour enfin donner les statistiques de la conjoncture touristique après une longue abstinence. Les statistiques du CRT du SMD confirment la grande crise que connaît le secteur. Ainsi, l’évolution de la conjoncture touristique durant 2011 a fait ressortir une chute aussi bien en termes de nuitées, arrivées, taux d’occupation que de marchés porteurs. Notons que l’activité touristique dans la ville, durant cette année, a enregistré une baisse de -0,93% des arrivées et -6,95% des nuitées dans les établissements hôteliers classés de la ville par rapport à la même période de 2010. Même constat pour le taux d’occupation moyen. Les hôtels classés de la ville ont ainsi enregistré une baisse s’estimant à -6,89%, soit 50,73% en 2011 par rapport à 54,48% en 2010. Les marchés porteurs pour la destination sont loin de sauver la mise. Là aussi, la baisse est au rendez-vous avec une chute de -12,78% en arrivées et -13,59% en nuitées pour le marché français. Le marché britannique a continué sur la même courbe avec une diminution de -13,98% et -14,42%. Quant aux marchés russe et hollandais, ils ont également accusé la même baisse avec une chute de -52,10% en arrivées et -55,47% en nuitées pour le marché russe et -16,02% en arrivées et -1,90% en nuitées pour le marché hollandais. Une nouvelle donne pour la destination. Ce sont les touristes nationaux et certains marchés arabes qui sauvent la face de la destination. Notons, dans ce sens, quelques augmentations en matières d’arrivées. En effet, la répartition des arrivées et des nuitées par marché fait ressortir une augmentation au niveau du marché saoudien estimée à + 22,71% des arrivées alors que les nuitées ont été de l’ordre de 5,61%. Le marché national a, pour sa part, connu une augmentation en termes d’arrivées atteignant ainsi +22,39%, alors que les nuitées ont été de l’ordre de 12,22%. Même constat pour le marché algérien qui a enregistré une augmentation en arrivées avec +18,10%, alors que les nuitées n’étaient que de l’ordre de 4,97%. Par ailleurs, le marché polonais a enregistré une hausse aussi bien en matières d’arrivées que de nuitées avec +27,58% et +10,04%. Le marché belge a atteint, cette fois-ci, une augmentation en termes de nuitées avec +9,50%, alors que les arrivées étaient de l’ordre de 12,77%.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *