Agadir : La région veut promouvoir le «tourisme senior»

Agadir : La région veut promouvoir le «tourisme senior»

Vecteur de développement économique et social, le tourisme constitue une importante source de devises et même l’un des piliers économiques de la région de Souss-Massa-Draâ (SMD). Tourisme balnéaire, de culture ou de montagne… tout y est dans cette région qui dispose d’atouts naturels et infrastructurels suffisants pour attirer une gamme variée de touristes. En effet, la ville d’Agadir qui s’érige en première station balnéaire du Royaume, et en tant que station de renommée internationale, est aujourd’hui à l’affût d’une nouvelle catégorie de touristes. Agés de 50 ans et plus, retraités ou tout simplement désireux de profiter des potentiels de la région du Souss-Massa-Draâ, ils sont aujourd’hui des centaines à avoir choisi la destination Agadir. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que cette nouvelle niche dite de «tourisme senior» constitue un nouveau marché émergent et potentiellement exploitable par la région.
À quelques kilomètres de la ville d’Agadir et face à l’une des plus belles plages de la région, se situe le camping international de Taghazout. Lieu d’atterrissage pour de nombreux caravaniers qui sillonnent chaque année la région, le camping de Taghazout est devenu au fil du temps une des stations les plus prisées de la région et du Royaume. Bien évidemment, c’est en groupes ou tout au moins en couples que ces mêmes caravaniers y viennent le plus souvent pour profiter au maximum de leur temps libre, voire carrément y écouler une retraite dignement méritée. Mieux encore, des Français et des Belges préfèrent venir à Taghazout durant l’hiver, plutôt que de rester chez eux où ils se retrouvent à payer cher leur chauffage.
Munis d’une carte régionale, de provisions et de tous les éléments de confort au sein de leurs caravanes, ces «vacanciers nomades» sillonnent parfois la région en vrais explorateurs. En vrais touristes avertis, ils s’informent et explorent les moindres recoins de la région. Imouzzer, Taroudant, Tiznit, ils veulent tout visiter ! «Ce qui nous passionne, c’est prendre la route et découvrir tous les potentiels de la région loin d’un programme préétabli. Et puis, nous aimons ce contact avec la population locale et la diversité culturelle que nous rencontrons», soulignent-ils. Ceci étant, ces touristes seniors ne se contentent pas de faire du caravaning durant leurs séjours au Maroc. À Taghazout, Aourir ou Imourarne, ils sont de plus en plus nombreux à louer des maisons meublées le temps de passer quelques jours. Un séjour où se mêle le charme de la découverte au calme de l’exploration. «Le tourisme senior est une des niches les plus importantes à exploiter au niveau de la région. Cette catégorie se caractérise par son grand engouement pour l’exploration à la fois culturelle et naturelle de la région. Ainsi, la ville et son arrière-plan profitent positivement de ce flux de touristes qui ne ratent pas l’occasion d’explorer tous les potentiels qu’offre le région de Souss-Massa-Draâ», souligne Meryem Youssoufi, ingénieur en tourisme, culture et développement durable. Il est donc nécessaire de profiter au maximum de ce nouveau flux qui garantit à la ville une nouvelle clientèle passionnée de découverte. Comment conquérir et fidéliser un nouveau marché en pleine expansion au niveau mondial ? Sachant que les seniors constituent une grande partie du marché européen. Un nouveau défi qui attend la première station balnéaire du Royaume en matière d’animation et de commercialisation mais également de fidélisation.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *