Agadir : La ville se mobilise contre le cancer

Agadir : La ville se mobilise contre le cancer

Dans le cadre de sa lutte acharnée contre les ravages de la maladie du cancer, l’ASCAS a organisé ses premières journées scientifiques de cancérologie. Une rencontre qui a regroupé les spécialistes marocains venus de différentes villes du Royaume pour exposer et analyser cette maladie.
En s’axant sur quatre cas de pathologie cancéreuse : les lymphomes, les myélomes, le cancer du sein et celui des sarcomes, les médecins ont ouvert le débat sur une maladie qui ravage de plus en plus de vie au Maroc. Les différents intervenants ont également présenté les statistiques de cette maladie au niveau des régions du Royaume. Les indicateurs de cette maladie montrent que le nombre le plus important se concentre dans le milieu urbain et que plusieurs problèmes subsistent quant à la proximité et à l’accès aux soins médicaux. Toutefois, l’une des constatations les plus accablantes reste la tranche d’âge de plus en plus jeune des personnes touchées par cette maladie. Si les chiffres divergent d’une région à l’autre, la répartition des cas relèvent le pourcentage élevé du cancer du sein et du col utérin qui viennent en tête des pathologies cancéreuses. Un pourcentage plus élevé dans la catégorie féminine. La gent masculine est de plus en plus concernée par le cancer des poumons. Des bilans accablants soulèvent encore le débat sur cette maladie dont le diagnostic se fait à l’état avancé le plus souvent. L’un des points relevés par les intervenants souligne l’importance du diagnostic précoce et rapide de cette maladie avant l’arrivée au stade appelé métastase.
Cette rencontre a donc eu pour mérite de dresser l’état des lieux et d’appeler une fois de plus à la nécessité de mise en place des structures garantissant aux citoyens une meilleure prise en charge médicale. Pour cette jeune association qui a été créée au cours de cette année, la promotion de la recherche scientifique en matière de cancer est l’un des moyens de lutte les plus efficaces contre cette maladie. L’ASCAS s’est également assigné pour objectifs : la mise en place de communication, d’information, d’éducation et de communication sur la maladie et l’organisation de manifestations scientifiques en matière de pathologie cancéreuse. Dans le même cadre, l’ASCAS a également opté pour l’organisation de sessions de formation continue en faveur des intervenants. L’un des volets de cette association est de mener tout type d’action susceptible d’améliorer les conditions de prise en charge des malades cancéreux.
Il est à noter que SAR la Princesse Lalla Salma a procédé au cours du mois de novembre à l’inauguration à Agadir d’une maison de vie qui constituera dorénavant un espace régional d’hébergement pour les malades nécessiteux bénéficiant des soins au centre d’oncologie de l’hôpital Hassan II.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *