Agadir : Le miel aux mille et une saveurs

Aucun foyer du sud du Maroc ne vous dira qu’il n’a pas de miel chez lui. La présence de cet aliment est, pour les familles, le moyen de s’armer contre les maladies, mais aussi de souhaiter la bienvenue des visiteurs. Conscients de son importance et du revenu que peut drainer sa vente, les campagnards du sud se sont ainsi donnés à l’apiculture.
Aujourd’hui, le miel du sud est considéré comme l’un des produits des terroirs marocains les plus sollicités. La région de Souss-Massa-Drâa a toujours constitué l’une des régions marocaines où l’apiculture est fleurissante. Grâce aux bonnes conditions climatiques et à la diversité de la flore, les habitants des zones rurales du sud ont fait de cette activité un commerce prospère. Produit par les abeilles à partir des nectars des fleurs, le miel du Souss offre une variété d’arômes et de goûts. En effet, la diversité de la flore au niveau de la région fait du miel de Houara, Ait Tamar et Immouzzar Idda Outanane, des terrains d’apiculture par excellence. Les catégories du miel diffèrent selon les méthodes de récolte appliquées, les périodes de la récolte, les fleurs et les abeilles qui l’ont produit.
A quelques kilomètres de la ville d’Agadir se situe Houara l’une des régions du sud où se répandent les plantations d’agrumes. Dans cette région, l’apiculture a toujours été une activité accompagnante de l’agriculture. Les apiculteurs mettent des ruches dans leurs terrains d’agrume. Les fleurs des différents arbres produisant l’orange, le citron et le pamplemousse entourent ces ruches et procurent au miel 100% naturel un excellent goût et qualité. En se basant sur une méthode consistant à installer les ruches auprès des arbres fleurissantes, les abeilles travailleuses vont vers la source du nectar. Il ne reste aux apiculteurs que de récolter le miel de manière traditionnelle (manuelle).
«Depuis mon enfance, j’ai vu mes parents faire de l’apiculture. Cette activité constitue un revenu important pour ma famille. Auparavant, le miel était consommé, mais, aujourd’hui, il est de plus en plus sollicité par divers domaines notamment par les salons de beauté et les boutiques de phytothérapie», déclare Ali, apiculteur dans la région de Houara. «Le miel d’oranger est très bénéfique pour la santé. Il est considéré comme un sédatif et un calmant pour les enfants. D’ailleurs, les femmes de la région ont toujours eu pour coutume de mélanger quelques gouttes de miel avec du lait pour les enfants et les personnes malades», explique-t-il.
Bénéficiant d’une richesse naturelle, la vallée d’Immouzzar Idda Outanane constitue également l’un des terrains d’apiculture dans la région de Souss-Massa-Drâa. Produit à base de thym, le miel d’Idda Outanane est très sollicité pour son efficacité et sa qualité.
Sans aucun additif ni conservateur, le miel d’Idda Outanane est célèbre pour ses bienfaits.
De génération en génération, les habitants du sud ont fini par adopter l’apiculture. Garantissant un effet miraculeux et assuré, le miel a été utilisé pour guérir plusieurs maladies notamment  les migraines et les problèmes digestifs. Le miel est également considéré comme un excellent fortifiant du système immunitaire de l’Homme.
Cependant, plusieurs arnaqueurs ont fait de la vente de cet élixir un moyen de gain. En faisant passer le miel artificiel créé à base de sucre pour un miel naturel, les arnaqueurs vont écouler leur faux miel dans les souks en changeant constamment de points de vente pour ne pas se faire surprendre. Les prix parfois inabordables et la rareté du produit privent bon nombre de personnes de profiter des bienfaits du miel. Plusieurs personnes se procurent ce produit en demandant l’aide d’un ami ou d’un membre de la famille habitant l’une des régions où se pratique l’apiculture pour échapper à l’arnaque.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *